En cette entame de saison 2016, nous vivons la situation ô combien paradoxale de voir Casey Stoner, l’homme qui a quitté le MotoGP en partie à cause des médias, tenir le rôle de “chouchou” de ces derniers et occuper une place de choix dans le paysage des Grands Prix.

Roulera, roulera pas, fera-t-il une wildcard, quand, où, sont autant de questions qui alimentaient déjà les chroniques médiatiques, mais le champion australien vient de franchir une étape supplémentaire en se transformant en analyste de course pour Crash.net.

Une occasion aussi rare qu’intéressante, aussi nous proposons-vous une traduction de ses déclarations.

Casey Stoner: “dans l’ ensemble, la course a un peu été comme ce à quoi je m’attendais, dans le sens où  personne n’a vraiment dominé et il n’y a pas eu de vainqueur détaché, même si, vers la fin de la course, Jorge a fait ce qu’il fait le mieux, une fois que tout le monde l’a laissé prendre ses marques.

Personne n’a encore pris la mesure des pneus Michelin, vous pouvez le constater avec les temps au tour. Ils étaient très fluctuants; un tour était assez moyen et le suivant était six dixièmes plus vite. C’est assez unique.

Beaucoup de pilotes ont fait des erreurs et ont écarté, mais je pense que Michelin a montré à quel point ils vont être compétitifs, et ils ont battu mon p…. de record du tour de 2008! (sourires)

Cela a également été une course rapide, même s’ils sont tous restés ensemble. A mon avis, c’est impressionnant de voir où Michelin place la barre. Tout le monde a juste encore besoin de comprendre le fait qu’ils ne fonctionneront pas de la même manière que les Bridgestone, et doivent cesser de s’attendre à ce qu’ils le fassent.

Certaines personnes se plaignent de ne pas pouvoir rentrer dans les virages de la même façon qu’ils pouvaient le faire avec les Bridgestone. D’accord, mais ils ont d’ autres avantages, et ils doivent donc les utiliser.  Avec le temps, ils vont oublier ce que les Bridgestone étaient et commenceront à s’adapter aux Michelin, et il me semble que ça en prend le chemin.

Mais en tant que spectateur, la course était fantastique avec une belle petite bataille à la fin.

Je suis très déçu que Iannone ait chuté. Il a montré son rythme tout le weekend et je pense que, suivant les circonstances de la course, il aurait été un concurrent sérieux pour le final.

Vous allez devoir doubler différemment avec les Michelin. Cela va plus être en vous positionnant bien dès la sortie de virage, puis en passant à l’amorce du virage suivant, et non en remontant sur un long freinage. Non seulement cela, mais aussi parce que tout le monde a déjà chuté avec ces pneus; ils voulaient gagner, mais il y avait cette petite voix qui leur disait, “nous allons repartir d’ici avec quelques points et voir la suite à partir de là.”

Ils ont également tous élargi quelques fois, donc tout le monde doit prendre ses marques et savoir où sont les limites.

Cela a aussi été une course très rapide. Vous devez également prendre cela en considération. Comme à Valencia l’ an dernier. Les gens peuvent critiquer tout ce qu’ils veulent, mais ça a été une course très rapide sur une piste sacrément difficile à doubler! C’était un peu comme ça ici;  personne ne voulait sortir de la trajectoire ou prendre un risque.

Je pense que la Desmosedici avait une bonne chance de gagner ici, si les choses s’étaient passées un peu différemment, et nous avons de la marge pour nous améliorer. Tous les constructeurs disent cela, mais connaissant cette moto et en ayant passé du temps dessus, c’est définitivement le cas.

 Pour moi , c’est très positif. Etre déjà aussi compétitif avec encore une grande capacité d’amélioration est une très, très bonne chose.”

Tous les articles sur les Pilotes : Casey Stoner

Tous les articles sur les Teams : Ducati Team