Samedi dernier au Mugello, Tito réussit un bel exploit avec le sixième temps de la troisième séance d’essais libres, ce qui le qualifiait directement pour la Q2. Une petite aspiration n’était pas étrangère au chrono, mais c’est la règle du jeu.

Lors de la séance qualificative, Rabat réalisait le dixième temps, précédant Johann Zarco et Aleix Espargaro. C’était d’autant plus méritoire qu’en 22 Grands Prix, sa meilleure place sur la grille avait été la seizième.

En course, Tito pointait en quatorzième position à l’issue du premier tour, puis il améliorait en doublant Cal Crutchlow, lui aussi sur Honda. Le Britannique le repassait, puis attaquait Pedrosa, et les deux hommes terminaient au sol, ce qui permettait à Rabat de finir en onzième position. Ce n’était pas son meilleur résultat, car il avait fini neuvième en Argentine.

Le tracé du circuit de Montmelo a été modifié depuis le dernier Grand Prix de Catalogne. Cette année, la configuration F1 du virage 10 sera conservée, ce qui rendra l’entrée plus serrée et plus lente.

La chicane entre le stadium et le dernier virage sera également utilisée. Cette partie était jugée trop rapide avec une succession de virages à droite où les motos prenaient énormément de vitesse. Avec maintenant une chicane droite-gauche-droite, le rythme sera d’autant ralenti.

Selon Tito Rabat, « Le plus important dans ces changements, c’est qu’ils améliorent la sécurité. Malheureusement, ils enlèvent un petit quelque chose au tracé. »

« Avant, le virage 10 était plus long, avec une entrée plus rapide et une vitesse de passage plus élevée. Mais le mur étant trop près, et la zone de dégagement ne pouvant être augmentée, il n’y avait pas d’autres solutions que de modifier le tracé. »

« Désormais, c’est plus stop and go avec un angle plus serré, un peu comme sur le circuit des Amériques au Texas. Mais ça n’est pas seulement l’angle qui fait la différence, l’asphalte a lui aussi changé et il y a quelques bosses dont il faut se méfier. On peut facilement se faire piéger et aller à la faute, même si la chute serait plus lente. »

« Le virage est très technique maintenant. Il faut être précis au niveau de la trajectoire et remettre les gaz en douceur. Et il n’est désormais plus possible de doubler sur les freins dans la descente vers le virage dix. »

« La nouvelle chicane –virages 13, 14 et 15- est très différente de ce qu’elle était avant, mais aussi plus sûre. C’est lent et technique. Il est possible de doubler dans le virage 13, mais il y a des risques de se sortir et il faudra faire attention. » 

« Il faut aussi se méfier des vibreurs dans les virages 14 et 15 car ils sont hauts et très bosselés. Facile de tomber en passant dessus à l’entrée ou à la sortie. » 

« Le plus gros problème, c’est qu’il est possible de couper la chicane et donc de gagner du temps, ou de tomber et de voir la moto traverser la piste à la sortie. La direction de course devra être très attentive pour pénaliser les pilotes à bon escient. » 

« La nouvelle chicane est beaucoup plus basse que celle que nous avions utilisée l’an dernier et il sera possible de passer plus vite dans le virage 16, ce qui permettra d’aller plus vite dans la ligne droite. » 

« Je suis d’accord avec les pilotes qui disent que ces modifications ont dénaturé le circuit, mais il ne faut pas non plus oublier pourquoi ces changements ont eu lieu. Et ces modifications ont été apportées à la demande des pilotes. » 

« Pour moi, au final, ça ne change pas grand-chose. J’aime toujours ce circuit et je suis impatient de courir devant mon public avec une bonne séance de test ici même. Le tracé semble convenir à notre moto » 

Photos © Marc VDS Racing

Tous les articles sur les Pilotes : Esteve Rabat

Tous les articles sur les Teams : Marc VDS Racing Team