Après une prometteuse prestation au Mans, deux courses consécutives, lors des Grands Prix d’Italie puis de Catalogne, n’ont pas permis à l’équipe Red Bull KTM d’augmenter son capital de points dans le Championnat du monde, qui monte ainsi toujours à 12 unités au tiers de la saison.

Les raisons de travailler ne manquaient donc pas lors du test officiel IRTA lundi à Barcelone, ainsi que lors des deux journées suivantes consacrées à des essais privés sur le même circuit.

Bradley Smith étant indisponible à cause de son auriculaire gauche, son équipe et l’équipe de test se sont unies pour travailler avec Mika Kallio durant les trois jours, dans le but de comparer des configurations de châssis, de tester de nouveaux carénages et d’affiner les réglages des motos dans des conditions de faible adhérence.

Pendant ce temps, après avoir effectué son week-end de Grand Prix, Pol Espargaro ne s’est accordé qu’une pause le mardi pour permettre aux homes de Mattighofen de rentrer au pays avec un maximum de données.

Pol Espargaro : « nous avons fait un très très bon travail lors de ce test, ici à Barcelone. Je pense que nous avons passé en revue toutes les pièces que nous avons essayées jusqu’à ce point de la saison, puisque n’avons juste pas assez de temps durant les week-ends de coursee). Nous avons essayé des choses lundi et nous avons ensuite beaucoup clarifié ce que nous avions dans notre tête. Peut-être que ce n’était pas les meilleurs jours pour faire un chrono mais il était bon de confirmer des choses et de faire un bon pas en avant avec la moto, particulièrement avec l’électronique. Je suis super heureux parce que je pense que nous avons beaucoup amélioré la moto et c’est très important pour Assen avec plus d’informations en poche. »

Mika Kallio : « c’était un bon test pour la wild card que je vais faire J’ai effectué beaucoup de tours pour obtenir de meilleures conditions de pilotage. Nous nous sommes concentrés sur deux châssis différents plus un renvoi de suspensions arrière différent, une configuration de la moto, un amortisseur arrière, trois différentes sorte de fourches avant, beaucoup de choses nous ont occupés toute la journée, avec presque toutes les possibilités que nous pouvions changer sur la moto ! Nous avons également changé un peu l’électronique et nous avons essentiellement voulu essayer la meilleure combinaison de ces choses pour en retirer des informations. Le chrono était dur à améliorer, mais nous avions beaucoup de choses à tester et, au final, nous travaillons dans la bonne direction côté châssis, avec des choses où nous devons aller et que les pilotes GP veulent. Nous verrons à Assen comment est Bradley; je serai là pour aider l’équipe s’ils ont besoin de moi.”

Bradley Smith : “depuis l’accident du samedi, nous avons contrôlé mon doigt toutes les 24 heures pour vérifier qu’il n’y a aucune infection et observer la vitesse de la guérison. Actuellement, les docteurs sont satisfaits de comment cela évolue, donc avant tout, nous n’allons pas faire nla moindre greffe de peau ou une nouvelle opération, ce qui est fantastique. Ils ne s’attendent pas à un rétablissement complet à court terme, mais cela devrait me permettre de courir à Assen. Maintenant, c’est juste une question de continuer à faire tout ce qui est possible pour accélérer le rétablissement avec des crèmes et des nettoyages, donc espérons-le, dans juste plus d’une semaine nous serons prêts à être de retour à près de 90 % pour Assen. »

Sebastian Risse (Directeur Technique MotoGP) : “ainsi, après la dernière course, nous avons immédiatement continué avec un très bon test de trois jours et, en regardant en arrière, nous avons franchi beaucoup d’étapes pendant ces week-ends, que nous avons dû confirmer ici à Barcelone, en vérifiant quelques données pour prouver que le chemin que nous prenons est le bon. Nous avons un peu peiné pendant les dernières courses, pas en allant dans la mauvaise direction, mais plutôt sur la façon dont fonctionnent la moto sur ces circuits, donc nous avons seulement dû progresser. Finalement, mercredi, nous avons trouvé de bons réglages pour les courses à venir pour Pol , en franchissant quelques pas en avant très intéressants, des étapes dont nous sommes très heureux en termes de résultats et de comparaisons de chronos et de régularité par rapport à ce que nous avions au cours des week-ends de course. Durant un week-end, c’est évidemment un processus d’apprentissage le vendredi et le samedi, avec le dimanche le jour où vous devez concrétiser le résultat; nous étions en retard avec ce résultat, mais maintenant il est là, donc j’espère que cela fonctionnera sur le prochain circuit. »

 

Tous les articles sur les Pilotes : Bradley Smith, Mika Kallio, Pol Espargaro

Tous les articles sur les Teams : KTM MotoGP