C’était redouté et hélas, la terrible nouvelle a été confirmée. Victime d’une violente chute au début de la seconde séance d’essais libres du Grand Prix de Catalogne de Moto2, Luis Salom a succombé à ses blessures.

L’équipe médicale n’a rien pu faire et c’est au moment d’entrer en chirurgie que le pilote SAG nous a quittés. Né le 7 août 1991 à Palma de Mallorca, LUIS Salom débute en Grand Prix en 2009, en tant que remplaçant de Simone Corsi chez Jack&Jones WRB. Cette année-là, il participe à douze Grands Prix et se classe dans les points cinq fois. Ancien de la Red Bull MotoGP Rookies Cup, dont il est vice-Champion en 2008, Salom devient vice-Champion d’Espagne derrière Efrén Vázquez avant d’attaquer sa première saison complète en 125cc en 2010.

Il intègre alors le Team Lambretta Reparto Corse puis passe chez RW Racing GP pour révéler son potentiel et remporter deux victoires en 2012 et devenir vice-Champion du Monde Moto3. Il signe chez Red Bull KTM Ajo afin de conquérir le titre mondial en 2013 et réalise une excellente saison, ponctuée par sept victoires et cinq podiums, qu’il finira cependant en troisième position après ses chutes au Motegi puis à Valence.

Il passe néanmoins au Moto2 en 2014 avec l’équipe de Sito Pons mais rencontre moins de succès que son coéquipier Maverick Viñales. Salom prolonge néanmoins avec Paginas Amarillas HP 40 pour 2015 suite au départ de Viñales en MotoGP et accueille à ses côtés Álex Rins. Alors que son coéquipier brille et finit vice-Champion, Salom manque les points à neuf reprises et termine treizième du classement général. Il était cette année à nouveau sur Kalex mais avec le SAG Team en 2016. Il avait conquis le podium au Qatar. Il était dixième du championnat avec 37 points.

L’équipe de Paddock-GP adresse ses plus sincères condoléances à sa famille et à ses proches.

Tous les articles sur : Luis Salom