Il a trébuché au Mans mais il s’est vite relevé au Mugello pour signifier qu’il n’était certainement pas prêt à rendre sa couronne. Johann Zarco est celui-là et le Français est toujours dans la course pour relever le défi de confirmer son titre mondial au sein d’un Moto2 exigeant. Le voilà à 17 longueurs d’un Sam Lowes redevenu leader pour deux points devant Rins. Au milieu, on trouve encore un Lüthi au passif de 16 unités. Autant dire que, ce week-end, en Catalogne, la moindre erreur coûtera cher.

Le tiers de la saison est arrivé et les Moto2 n’ont toujours pas leur patron. Des quatre cités, on a cru un moment que Rins allait se détacher. Mais l’Espagnol a manqué quelques occasions laissant vivre l’espoir chez ses rivaux. Celui qui aura le plus à prouver ce dimanche est un Sam Lowes qui n’est jamais monté sur le podium catalan. Un signe indien que le Britannique devra conjurer car ses adversaires directs se plaisent du côté de Barcelone. Rins a assisté par deux fois ces deux dernières années à la cérémonie aux drapeaux et Lüthi a connu cet honneur à trois reprises. En 2010, 2012 et 2013.

Reste que c’est Johann Zarco qui endossera pour le coup le rôle de favori. C’est le dernier vainqueur en date, devant Rins, et il était second de la course en 2014. Il compte, comme le pilote de Sito Pons, deux victoires à ce stade d’une compétition où il y aura des outsiders de choix. Baldassari s’est révélé sur ses terres, Folger aura à cœur de montrer que son nouveau contrat Tech3 pour le MotoGP ne l’a pas déstabilisé alors que Simone Corsi voudra retrouver les avant-postes et le podium goûté au Mans. Ceci, sans oublier un Morbidelli toujours incisif. Liste non exhaustive !

Tous les articles sur : Alex Rins, Johann Zarco, Sam Lowes, Thomas Luthi