Dimanche dernier, lors du Grand Prix de catalogne, n’ayons pas peur des mots, les Suzuki ont déçu!

Maverick Vinales termine certes 4e, mais à 24 secondes du vainqueur (!), tandis qu’Aleix Espargaro a été contraint à l’abandon suite à un problème électronique.

Aussi ce matin, les hommes d’Hamamatsu se sont-ils retroussés les manches devant un programme particulièrement chargé:
– Trouver la panne électronique d’Aleix Espargaro,
– Trouver du grip à l’arrière pour Maverick Vinales,
– Trouver une solution pour préserver davantage le pneu avant d’Aleix Espargaro,
– Comparer à nouveau les châssis normaux et “évo” déjà essayés à Valence.

Si l’on se fie aux chronos réalisés hier en Catalogne (1’44,310 et 1’44,717), tout cela semble avoir été réalisé, mais en partant dans deux directions différentes suivant le pilote, Maverick Vinales préférant finalement le châssis “évo” avec lequel il n’a pas fait la course, tandis que son coéquiper préfère au final le châssis “normal” avec lequel, lui non-plus, n’a pas fait la course.

De quoi s’arracher les cheveux pour un Davide Brivio néanmoins positif: ” Pendant le test d’aujourd’hui , nous avons eu la chance de revoir ce qui est arrivé le week-end de course, et d’acquérir plus d’ expérience et de connaissances. Avec Maverick, nous avons re-testé le châssis que nous avions testé à Valence, qui avait été abandonné pour la course à Catalunya car il n’y avait pas assez de temps lors d’un week – end de course pour faire les comparaisons appropriées. Ici, nous avons eu plus de temps pour analyser les sensations et, à la fin de la journée, ce cadre “évolution” lui a donné un bon feedback, donc nous allons probablement le prendre à Assen pour la course. Nous avons également fait quelques essais sur le châssis avec Aleix qui, à la fin a décidé de conserver le châssis dans sa version standard. Avec les deux pilotes, nous avons testé différents réglages et solutions électronique, en particulier pour Aleix, afin de mieux gérer la dégradation du pneu avant, ainsi que pour Maverick, pour avoir un travail du train arrière plus efficace. Cela a été une positive journée de travail et nous avons rassemblé de nouvelles données que nous allons essayer d’exploiter à Assen ainsi que lors des prochaines courses.

Maverick Viñales: « Aujourd’hui , nous nous sommes concentrés sur le test du châssis “évolution” que nous avions déjà essayé à Valence, et je me sens vraiment plus à l’ aise avec lui. Pour la course de ce week-end, ici en Catalogne, nous avions décidé de revenir au cadre standard car il était trop risqué de rouler avec le nouveau, mais avec le travail que nous avons effectué aujourd’hui, ainsi que les nouveaux paramètres que nous avons essayés, l’amélioration est significative. Par rapport au rythme d’hier, j’ai pu beaucoup améliorer, mais le sentiment général est également meilleur, car il me permet de rouler avec plus de confiance. Ma demande était d’avoir plus de grip sur l’arrière, et Suzuki a travaillé pour modifier le châssis afin d’être plus efficace dans ce domaine. Maintenant je me sens plus confiant dans la partie médiane des virages et cela me permet d’être moins agressif sur les pneus. Les ingénieurs vont maintenant étudier et analyser toutes les données, mais je suppose que nous allons conserver le châssis “évolution” à Assen et essayer de travailler dessus en tant que base “.

Aleix Espargaró: ” Ce test a été positif car il nous a permis de comprendre beaucoup, beaucoup des choses. Tout d’ abord, nous avons pu analyser de nouveau ce qui est arrivé hier et tirer profit de cette situation et en tirer des leçons. Ensuite, nous avons de nouveau fait une comparaison entre le châssis standard et l’évolution, celui que nous avions déjà testé à Valence il y a deux semaines. Peut-être que de décider de faire la course ce week-end en Catalogne avec le châssis ” évolution” n’a pas été le meilleur choix pour moi, parce que, aujourd’hui , nous avons passé la matinée avec lui et j’ai ressenti les mêmes problèmes que j’avais ressenti pendant le week-end, puis, dans l’après-midi, nous sommes revenus au châssis standard avec les nouveaux réglages, et je me suis immédiatement senti plus à l’ aise et mon chrono a chuté rapidement. Cela a été très utile pour décider quel chemin prendre pour la prochaine course à Assen. Nous avons fait beaucoup de tours aujourd’hui, ce qui était très utile pour les nouveaux réglages et les améliorations électroniques.”

MotoGP™ Official Test Catalunya Results: 
1 Cal CRUTCHLOW – LCR Honda – 1:43.963
2 Jorge LORENZO – Movistar Yamaha MotoGP – 1:44.202 + 0.239
Maverick VIÑALES – Team SUZUKI ECSTAR – 1:44.310 + 0.347 
4 Andrea IANNONE – Ducati Team – 1:44.390 + 0.427
Aleix ESPARGARO – Team SUZUKI ECSTAR – 1:44.717 + 0.754 
6 Hector BARBERA – Avintia Racing – 1:44.889 + 0.926
7 Andrea DOVIZIOSO – Ducati Team – 1:44.968 + 1.005
8 Marc MARQUEZ – Repsol Honda Team – 1:45.029 + 1.066
9 Scott REDDING – Octo Pramac Yakhnich – 1:45.328 + 1.368
10 Dani PEDROSA – Repsol Honda Team – 1:45.379 + 1.416

catalunya-test--maverick-vinales1
catalunya-test--aleix-espargaro7
catalunya-test--aleix-espargaro1

Tous les articles sur : Aleix Espargaro, Maverick Vinales