La grille de départ est la même que lors de la première course qui a eu lieu ce matin sur le circuit de Catalunya: Lopez, Dallaporta, Arenas, Toba, Atiratphuvapat, Arbolino, Mc Phee, Fernandez et Masaki en monopolisent donc les trois premières lignes.

Cette fois, Lopez conserve son leadership au départ, tandis que les deux premiers virages sont le lieu de quelques chutes sans gravité. Arenas, Toba, Dalla Porta et Arbolino prennent ensuite le meilleur sur Lopez. Mais personne ne parvient à se détacher lors des premiers tours et la lutte est chaude, allant parfois jusqu’au contact.

Comme ce matin, Dalla Porta prend le commandement d’un groupe de 6 pilotes et aligne le meilleur tour en piste tandis que Toba, qui le suivait mais toujours très fougueux, chute de nouveau en perdant l’avant. Du coup, le pilote italien (team Laglisse)  se retrouve à la tête d’un petit capital d’une seconde sur Arbolino, le titulaire du team SIC 58, lui-même détaché du même écart devant les deux pilotes Asia Talent restants, Masaki et Sasaki, ainsi qu’Arenas (Aspar) et Lopez (Estrella Galicia).

Exactement à la mi-course, Arbolino rejoint et passe Dalla Porta mais celui-ci reprend son bien en douceur pour ne plus le lâcher et conforter sa nouvelle position de leader du championnat.

Derrière, la lutte est chaude pour la 3e marche du podium mais, à 3 tours de l’arrivé, Marcos Ramirez (Leopard Junior Stratos), ancien leader du championnat et qui avait fait le forcing pour recoller à ce groupe, exécute un effroyable highside avant de se faire percuter par sa propre moto qui lui heurte violemment la tête, ce qui le laisse conscient mais complètement sonné au milieu de la piste; drapeau rouge, course terminée.

Enzo Boulom conclut à la 18e position, Lyvann Luchel à la 32e.

Classement de la course et classement au championnat :

m3c2
cm3

Tous les articles sur : Lorenzo Dalla Porta