Le officiellement dénommé Championnat du monde Junior Moto3 FIM CEV Repsol est l’antichambre des grands Prix depuis de nombreuses années. Organisé par la Dorna, il était naturel qu’il soit le principal pourvoyeur de pilotes de grand Prix, même si l’Italie, et dans une moindre mesure, la France, résistent encore avec succès à cette hégémonie espagnole.

L’année dernière, la structure CGBM Evolution, qui aligne les teams CarXpert Interwetten et Garage Plus Interwetten en Moto2, avait monté une sorte de laboratoire dans la même catégorie du CEV pour y faire rouler Iker Lecuona: le pilote était sous contrat avec CGBM Evolution et 3 membres de CGBM Evolution se déplaçaient sur les circuits, en partenariat avec la structure Race Experience de Sébastien Gimbert.

La suite, on la connaît, et après quelques wild cards, Iker Lecuona a été titularisé en Grand Prix pour cette saison 2017 (voir son interview ici).

CGBM a donc décidé de renouveler l’expérience, mais en Moto3 cette fois, en alignant dans les mêmes conditions le jeune Andy Verdoïa en Moto3 sur une KTM ex-Ajo.

Agé de 14 ans, le jeune niçois a fait ses premiers tours de roues sur une Yamaha PW avant de débuter sa carrière par des courses de côtes et des circuits régionaux jusqu’à l’âge de sept ans. Au début de l’année suivante, le Niçois obtient une dérogation pour participer aux stages Conti, durant lesquels il apprend à passer les vitesses en seulement deux sessions !

Vu cette précocité, ses parents décident de lui commander la moto avec laquelle il terminera vice-champion de France pour sa première participation. Le pilote est alors invité à la traditionnelle remise des récompenses de la FFM durant laquelle il peut rencontrer le gratin des pilotes français, un grand souvenir pour lui, et la première occasion de rencontrer Sébastien Gimbert.

Les choses s’enchaînent alors et il participe au championnat catalan 50cc dans lequel il finit onzième en ayant manqué quatre courses, après avoir réalisé des performances prometteuses. La suite logique l’emmène en 70cc en 2012 au guidon d’une RMU qu’il emmène à la quatrième position du classement final, au milieu des meilleurs espoirs européens.

Andy se lasse vite des circuits de karting et rêve de poser ses roues sur les mêmes circuits que ses idoles. C’est chose faite depuis 2013 puisqu’il est passé en « grandes roues » dans l’équipe d’usine RMU en 80cc avant de devenir champion d’Espagne Moto4 l’année suivante sur une BMS.

A l’âge de 13 ans, il n’hésite pas à se délocaliser en Espagne pour profiter des facilités apportées par KSB Sport Elite, une sorte d’académie sportive spécialisée dans la moto. Sans grands moyens financiers, il participe au Championnat d’Espagne PréMoto3 qu’il conclut en 9e position après une année difficile. Mais sa motivation est intacte et a su séduire l’équipe française de CGBM Evolution qui lui fera ainsi gravir une marche supplémentaire et, peut-être, suivre la trace d’un certain Fabio Quartararo, dernier Français a avoir marqué l’histoire du CEV en y remportant deux titres !

Nous lui souhaitons la bienvenue et suivrons évidemment son parcours avec attention durant cette saison.

andy-2

 

Tous les articles sur les Pilotes :

Tous les articles sur les Teams :