C’est au finish pour 0.09 que Steven Odendaal a réussi à devancer sur la ligne d’arrivée lors de la première course Tetsuta Nagashima, alors qu’Alan Techer terminait troisième. Le Français finissait deuxième à 0.05 du Sud-Africain lors de la magnifique seconde course, et Odendaal était sacré Champion d’Europe Moto2 2016.

Au Championnat, après 7 épreuves, les deux courses de ce week-end avaient d’autant plus d’importance qu’il ne restait plus ensuite que deux manches, à Jerez et Valence. Steven Odendaal était loin devant avec 136 points, précédant Alan Techer (88), Tetsuta Nagashima (85), Eric Granado (79) et Iker Lecuona (50). Avec 48 points d’avance Odendaal pouvait être titré ce dimanche si les choses tournaient mal pour ses principaux adversaires Techer, Nagashima et Granado. Thibaut Bertin occupait la septième place avec 46 points, mais déclarait malheureusement forfait en raison d’un problème lombaire. On lui souhaite un rapide rétablissement. Thibaut Gourin était deuxième du classement général en Superstock 600 avec 92 points, contre 115 pour le leader portugais Ivo Lopes.

La pole position revenait à Tetsuta Nagashima (Kalex Ajo Motorsport Academy) devant Steven Odendaal (Kalex), Alan Techer (NTS NH-6) et Augusto Fernandez (Mistral Tech 3). Guillaume Raymond était vingt-et-unième et Thibaut Gourin vingt-troisième.

Première course : Odendaal renforce son leadership au Championnat

Steven Odendaal prenait le meilleur départ devant Tetsuta Nagashima, Alan Techer, Augusto Fernandez, Iker Lecuona et Eric Granado. Thibaut Gourin était 17e à l’issue du premier tour, et Guillaume Raymond 25e. Nagashima résistait bien à Odendaal, restant au contact, alors que Techer troisième était menacé par Lecuona et Fernandez. Le Français faisait du mieux qu’il pouvait pour résister, mais le châssis de sa NTS NH-6 ne semblait pas le plus adapté au tracé vallonné de Portimão.

Au sixième tour (sur un total de 17), Nagashima ravissait la première position à Odendaal. Techer était troisième à la mi-course, tandis que Guillaume Raymond pointait en 21e position, juste devant Thibaut Gourin (troisième des Superstock 600). Odendaal repassait brièvement en tête à 6 tours de la fin devant Nagashima, mais le Japonais récupérait le commandement au détriment du Sud-Africain. Odendaal négociait un peu mieux le dernier virage très rapide et devançait d’un souffle son valeureux adversaire, alors que Techer avait beaucoup de mérite à contenir jusqu’au bout de 0.1 les assauts de Fernandez pour la troisième place. Guillaume Raymond terminait 19e et Thibaut Gourin 23e (3e STK).

m2c1

Deuxième course : Splendide performance d’Alan Techer

Le meilleur départ était à mettre au crédit de Steven Odendaal, devant Tetsuta Nagashima, Augusto Fernandez et Iker Lecuona alors qu’Alan Techer n’était que septième à la fin du premier tour. Federico Fuligni, qui précédait tout ce beau monde en ayant très largement anticipé le départ, écopait d’une pénalité. Nagashima, motivé par sa belle première manche face à Odendaal, montait de nouveau à l’assaut de la citadelle sud-africaine et s’emparait de la première position. Alan Techer était 7e, Thibaut Gourin 18e (deuxième Superstock) et Guillaume Raymond 20e. Puis tous gagnaient une place quand Fuligni passait par les stands pour son ride through.

Nagashima maintenait un bon rythme en tête, devançant Odendaal, Lecuona et Fernandez d’une bonne seconde. Le Sud-Africain donnait un coup de collier et revenait sur le Japonais, tandis qu’Alan Techer, plus à l’aise avec son réservoir moins plein, tournait plus vite que les leaders et passait 5e, à 2.3 de l’homme de tête. Guillaume Raymond chutait sans gravité. A la mi-course, Odendaal attaquait Nagashima et parvenait à le doubler. Alan Techer continuait sa remontée, passant 4e à 2.0, souvent plus vite que ses prédécesseurs en piste. Tellement plus vite qu’il rejoignait Odendaal et Nagashima, semblant avoir fait un choix de pneumatiques plus durs plus judicieux que ceux de ses deux adversaires. Augusto Fernandez était dans le même cas, qui transformait le trio de tête en quatuor.

A trois tours de la fin, Techer donnait le maximum pour menacer le leader Odendaal, dont il était à 0.6. Nagashima retrouvait un deuxième souffle et passait Alan. Puis le Français redoublait le Nippon, mais pendant ce temps-là Odendaal jouait les filles de l’air, avec 0.7 d’avance. Cette deuxième course était aussi belle que la première auparavant. Techer rentrait dans le dernier tour collé à la roue arrière d’Odendaal, avec Nagashima à 0.9. Alan prenait la tête, mais en sortie de dernier virage Odendaal reprenait l’avantage et l’emportait 0.05 devant Techer. Les deux ont fait une course magnifique. Thibaut Gourin terminait seizième, et deuxième des Superstock 600.

m2c2

m2c

CrBkeQaWEAASKbC

 

Tous les articles sur : Alan Techer