L’Espagnol Ramirez a terminé sur la première marche du podium de la course 1, devant Lorenzo Dalla Porta et Raul Fernandez. Tony Arbolino (du Team SIC 58) s’est imposé pour la première fois de sa carrière en terminant premier de la deuxième manche devant Marcos Ramirez et Karel Hanika.

Mathématiquement, cinq pilotes pouvaient encore être titrés à quatre courses de la fin, donc alors qu’il restait cent points à marquer : Lorenzo Dalla Porta (Husqvarna Laglisse) avec 163 points, Marcos Ramirez (KTM Leopard) avec 132, Kaito Toba (Honda Asia Talent) avec 90, Raul Fernandez (Husqvarna Laglisse) avec 67 et Alonso Lopez (Honda Estrella Galicia) avec 65. Sur la grille de départ des deux épreuves andalouses, Karel Hanika (KTM Freudenberg) occupait la pole position aux côtés de Raul Ramirez et Marcos Fernandez. Stefano Manzi (Mahindra Aspar) composait la deuxième ligne en compagnie des deux pilotes Honda de l’Asia Talent Team Ayumu Sasaki et Kaito Toba. Le leader du Championnat Lorenzo Dalla côtoyait sur la troisième Tony Arbolino Honda (SIC 58 Squadra) et Albert Arenas (Mahindra Aspar). Lyvann Luchel était deuxième en catégorie Production, 38e au général. La grille de départ était ensuite modifiée avec Karel Hanika qui passait de la pole position à la cinquième place, en application d’une pénalité qu’il avait reçue lors de la dernière course à Portimao pour avoir fait chuter Ayumu Sasaki et Kazuki Masaki.

_26p4669

Au départ de la première course, Toba s’élançait en tête devant Ramirez, Fernandez, Dalla Porta, Skinner, Arenas et Manzi. Puis Fernandez s’emparait du commandement, suivi de près par Toba, Skinner, Ramirez, Sasaki et Dalla Porta. A 13 tours de la fin, un groupe de sept pilotes se détachait légèrement, avec Fernandez, Ramirez, Toba, Skinner, Hanika, Sasaki et Dalla Porta. Hanika passait en tête devant Toba, Fernandez, Ramirez et Dalla Porta. Kaito Toba chutait sans gravité, et Karel Hanika pour l’éviter sortait à l’extérieur, repartant en vingt-deuxième position à 15 secondes du leader.

A la mi-course, Ramirez précédait Dalla Porta, Manzi, Foggia, Skinner, Arbolino et Fernandez. Rory Skinner chutait sans gravité, et Tony Arbolino l’évitait mais ne rejoignait la piste qu’en douzième position à 8 secondes. Dalla Porta menait, suivi de près par Ramirez, Fernandez, Foggia, Arenas et Manzi à 2 tours du drapeau à damier. Finalement, Ramirez l’emportait devant Dalla Porta, Fernandez, Foggia, Arenas, Masaki, Sasaki et Manzi. Lyvann Luchel était 36e et troisième en Production.

cahjklpture

Course 2

Ayant purgé sa pénalité en partant de la cinquième place lors de la première épreuve, Karel Hanika retrouvait pour la deuxième sa pole position acquise lors des qualifications. Le Tchèque s’élançait en tête devant Ramirez, Fernandez, Toba, Manzi, Dalla Porta, Arbolino et Manzi. Albert Arenas abandonnait prématurément aux stands. Comme en première manche, Lorenzo Dalla Porta alors huitième avait un début de course difficile. Ramirez par contre voulait confirmer son résultat précédent et s’emparait du commandement devant Hanika, Arbolino, Dalla Porta, Toba et Fernandez. Foggia peinait en onzième position à 3.6 du leader.

A 13 tours de la fin, le groupe de tête comportait neuf pilotes : Hanika, Arbolino, Ramirez, Toba, Dalla Porta, Manzi, Sasaki, Bezzecchi et Fernandez. Lyvann Luchel était trente-troisième et troisième des Production. Filippo Fuligni chutait, semblant blessé ( ?) au poignet. La bagarre était âpre devant, parfois à la limite. Karel Hanika tentait de creuser l’écart, mais Ramirez, Arbolino, Toba et Dalla Porta le serraient près. Sasaki cinquième 0.5 plus loin emmenait Manzi, Bezzecchi et Fernandez. Foggia dixième pointait à plus de six secondes.

_26p6073

A la mi-course, Arbolino s’installait en tête, suivi de Ramirez, Hanika et Toba, alors que Dalla Porta cinquième précédait Sasaki. Fernandez et Bezzecchi étaient à une seconde. Ramirez reprenait le commandement devant Hanika, Arbolino, Toba et Dalla Porta. Arbolino passait en tête à 3 tours de l’arrivée, puis Hanika le remplaçait, bientôt doublé par Ramirez. C’était chaud ! Dalla Porta et Toba se touchaient et perdaient quelques dixièmes. Ramirez, Arbolino et Hanika rentraient en tête roue dans roue dans le dernier tour. Arbolino prenait la première position et la conservait jusque sous le drapeau à damier, remportant sa première victoire devant Ramirez, Hanika, Toba et Dalla Porta. Lyvann Luchel terminait 31e et troisième de la catégorie Production.

Le ciel tombait sur la tête de Lorenzo Dalla Porta après l’arrivée quand il était pénalisé de 5 secondes pour avoir excédé les limites de la piste, ce qui le rétrogradait en huitième position. Au Championnat, et alors qu’il reste deux courses, l’avance de l’Italien sur Marcos Ramirez n’était plus alors que de 14 points.

On aura une pensée émue pour Paolo Simoncelli, le père de Marco, dont l’équipe remporte avec Tony Arbolino sa première victoire en CEV Moto2. Bellissimo !

captyuture

captutyure

capture

Tous les articles sur :