Durant le Grand Prix de Valence, une vidéo a défrayé les réseaux sociaux. On y voit Valentino Rossi pousser du pied une dame en train de faire un selfie avec une canne au beau milieu d’une des allées du paddock.

Nous n’avons pas souhaité la diffuser jusqu’à présent car, si elle montre bien l’action discutable et inacceptable du pilote italien, elle ne reflète pas le contexte, à savoir un paddock bondé et une foule courant en permanence derrière Valentino Rossi et Marc Marquez.

Valentino Rossi s’est excusé de son comportement : “Je présente mes excuses à la dame, mais comme je l’ai dit auparavant, il devient impossible de vivre dans le paddock et particulièrement sur des circuits comme Cheste. Là, il y a vraiment beaucoup de fans qui m’entourent et beaucoup d’entre eux me poursuivent pour prendre des photos tandis que d’autres essayent de voler ma casquette. Dans ces circonstances, ils doivent comprendre que des choses comme ça arrivent.”

La dame, Ana Cabanillas, a néanmoins déclaré refuser ces excuses et envisager porter plainte contre le pilote italien, ce qu’elle ne fera sans doute pas, au vu d’une blessure sans doute plus liée à son égo qu’à son physique…

Interrogé sur le sujet par la presse lors d’une opération promotionnelle organisée par le fabricant de portables chinois Zopo, Jorge Lorenzo n’a pas cautionné le geste du Docteur, mais a partagé son point de vue sur la sur-fréquentation du paddock : “Je ne sais pas pourquoi il y a tant de gens dans le paddock, la Dorna a ses raisons. À mon avis, le paddock est surpeuplé et il est assez difficile pour les pilotes de s’y déplacer. Personnellement, maintenant, ou je suis dans mon box, ou je suis dans mon motor-home. Avant, je pouvais davantage y être (dans le paddock) pour parler à des amis, mais c’est maintenant impossible, à la fois pour moi et pour les plus célèbres des pilotes. Une chose que je voudrais changer est d’empêcher l’accès au paddock à tant de gens, ce qui incommode un peu durant le week-end”.

Précisons que le sujet fait actuellement débat, car s’il est évident que le paddock est très chargé, surtout le samedi, cela est du fait de personnes exclusivement invitées par les teams et les sponsors, et qui ont donc une importance dans le bon fonctionnement du système.

D’ailleurs, le week-end dernier à Valence, des organisateurs de la F1 étaient présents sur place pour tirer des enseignements du fonctionnement des Grands Prix MotoGP et tenter de trouver une solution à un paddock F1 complètement désert et sans aucune vie…

A chacun de trouver le juste équilibre, mais il est évident que le paddock de Valence, dernière épreuve de la saison MotoGP, est particulièrement couru et animé, en particulier le samedi qui se termine par de nombreuses fêtes dans les hospitalities…

Tous les articles sur : Jorge Lorenzo, Valentino Rossi