Michelin traverse l’équateur pour la seconde fois de l’année. Cap sur Phillip Island pour le Michelin® Australian Motorcycle Grand Prix, 16e manche du Championnat du monde MotoGP 2017.

Avec une course qui porte son nom, les attentes et la pression sont fortes sur Michelin pour cette épreuve, l’une des plus difficiles de la saison. Le circuit de 4,448 km est rapide et rythmé, ce qui constitue un des plus gros défis de la saison pour les pneumatiques. Avec des courbes rapides comme Doohan et Stoner et le redouté Virage 12, qui engendre les températures les plus élevées sur le pneu de toute l’année en MotoGP, qui conduit à la célèbre ligne droite Gardner, cette piste est vraiment éprouvante. Tous ces virages sont exigeants pour les pneus et pour les affronter, Michelin a développé une gamme de pneus pour ces conditions. Les MICHELIN Power Slicks avant et arrière sont disponibles en soft, medium et hard et sont asymétriques avec un côté gauche plus dur pour le stress plus important de ce côté-là du pneu et la température plus élevée.

Phillip Island accueille le MotoGP régulièrement depuis 1997, après avoir accueilli les deux premiers Grand Prix d’Australie en 1989 et 1990. Des courses sont organisées sur l’Ile depuis près d’un siècle. Le tracé actuel a été inauguré en 1956. L’incroyable vue de cette falaise au bout de Bass Straight surplombant la Mer de Tasmanie offre un décor fabuleux et spectaculaire à ce circuit. La météo peut également être capricieuse et a donné la réputation à Phillip Island d’avoir les quatre saisons en une journée. Avec cette possibilité, les pneus MICHELIN Power Rain seront mis à profit pendant une partie du week-end. L’allocation sera adaptée aux exigences de ce circuit difficile, les pneus pluie devront délivrer une performance égale à leurs homologues slicks s’il pleuvait. Les pneus pluie disponibles sont soft et extra soft symétriques à l’avant, pour l’arrière l’extra soft est asymétrique et le soft est symétrique.

Les concurrents du MotoGP prendront la piste vendredi 20 octobre pour préparer la course longue de 27 tours. Avec trois jours de roulage, Phillip Island (seulement 9 km de long et 26 de large) sera au cœur de la planète moto ce week-end. Le départ du Michelin ® Australian Motorcycle Grand Prix est programmé à 16h00 heure locale (7h00 heure française)

Piero Taramasso – Manager Deux-roues, Michelin Motorsport :

« Même si chaque course est importante pour Michelin, Phillip Island a quelque chose de particulier pour le manufacturier français qui est sponsor officiel. C’est beaucoup d’engagement et beaucoup de passion pour tous ceux qui sont impliqués, non seulement pour la branche Deux-roues, mais pour toute la société. Le marché Asie-Pacifique est très important pour Michelin, alors avoir une course qui porte le nom de Michelin dans cette région, c’est un grand honneur et ça signifie beaucoup. »

« Phillip Island est l’un des circuits les plus exigeants du calendrier, c’est un challenge supplémentaire pour nous, en plus d’être sponsor-titre. Nous souhaitons évidemment offrir une belle course et d’excellentes performances avec nos produits. Nous avons développé une gamme capable d’affronter les vitesses élevées, les courbes rapides. Il faut beaucoup de grip et de longévité, ainsi qu’un bon warm-up car il peut faire froid à Phillip Island. Nos pneus ont été conçus en fonction des datas recueillis ici l’an passé lors de notre première visite en sept ans et lors des tests organisés ici en février dernier. Nos pneus seront performants quel que soit ce que Phillip Island nous propose – une épreuve qui peut vite devenir extrême. »

Téléchargez la Racecard en français

 

Tous les articles sur les Pilotes :

Tous les articles sur les Teams :