PREMIERE VICTOIRE POUR MARQUEZ EN MICHELIN APRES UNE JOURNEE MOUVEMENTEE EN ARGENTINE

Les débuts de Michelin en MotoGP™ sur le très exigeant circuit argentin Termas de Rio Hondo ont été salués par une victoire impressionnante du pilote Honda Marc Marquez au terme d’une journée très mouvementée.

Après l’incident survenu samedi sur le pneu arrière de Scott Redding ayant entraîné l’interdiction d’utiliser les deux types de pneus arrière pour le reste du week-end, les pluies diluviennes avaient empêché les pilotes de tester le pneu « joker ». Michelin, Dorna et IRTA ont donc pris la décision de diviser la course en deux mi-temps, au nom de la sécurité. Les pilotes ont finalement été autorisés à rouler le pneu qu’ils avaient utilisé précédemment, mais en observant un arrêt obligatoire après neuf, dix ou onze tours pour changer de moto (également équipée de ce type de pneu). Dans le même temps, la course a été réduite à 20 tours pour respecter les règles de sécurité.

L’épreuve a débuté sous un ciel menaçant, mais la piste avait suffisamment séché pour offrir une course excitante. Le poleman Marquez a pris un bon départ, avant que Jorge Lorenzo heurte l’avant de sa Yamaha. Il a ensuite été doublé par le pilote Ducati Andrea Dovizioso au premier tour, avant de reprendre l’avantage au troisième tour. Dans la première partie de course, Marquez et le pilote Yamaha Valentino Rossi ont échangé plusieurs fois leurs positions. A la fin du 10e tour, Marquez et Rossi sont entrés ensemble dans la voie des stands pour changer de motos. Après un changement hyper rapide, l’Espagnol est ressorti devant Rossi.

Marquez a alors creusé l’écart au fil des tours, alors que Rossi se démenait dans une bataille à quatre avec Dovizioso, son équipier chez Ducati Andrea Iannone, et le pilote Suzuki Maverick Viñales. Il en fut ainsi jusqu’au 18e tour où Viñales a chuté sur une plaque d’humidité, laissant les trois Italiens s’expliquer pour le podium. Dans le dernier virage, Iannone a tenté une manœuvre désespérée sur son équipier et les deux hommes ont chuté, laissant Rossi filer vers la deuxième place et le pilote Honda Dani Pedrosa monter sur la dernière marche du podium. Eugene Laverty a terminé quatrième au guidon d’une Ducati « privée », remportant le First Independent Team Rider, alors qu’une autre Ducati, pilotée par Hector Barbera, a conclu au cinquième rang. Pol Espargaro (Yamaha) a pris la sixième place devant l’Aprilia de Stefan Bradl et la Yamaha de Bradley Smith. Tito Rabat (Honda) et Alvaro Bautista (Aprilia) complètent le top-ten. Marc Marquez est leader du championnat devant Rossi et Pedrosa.

La troisième manche du Championnat du monde MotoGP 2016 se déroule dans la foulée, sur le Circuit of the Americas à Austin, Texas, dimanche 10 avril

Marc Marquez – Repsol Honda :

« Ce week-end était particulier pour les pneumatiques et je comprends parfaitement ce qui est arrivé. Pour tout manufacturier, il est très difficile d’appréhender chaque nouveau circuit, notamment quand la piste est si exigeante. Nous avons eu quelques ennuis avec les pneus, puis la pluie ce matin a tout compliqué. Michelin a fourni un gros effort et a pris la bonne décision de diviser la course en deux au nom de la sécurité. J’ai confiance en Michelin car ils travaillent vraiment très dur et je sais qu’ils font tout ce qu’ils peuvent pour nous offrir les meilleurs pneumatiques. »

Nicolas Goubert – Directeur adjoint, Directeur technique et Responsable du programme MotoGP :

« Je tiens tout d’abord à remercier la Dorna, l’IRTA et tous les teams pour leur compréhension et leur soutien sur ces quelques jours très éprouvants pour nous. La décision que nous avons prise avec la Direction de course d’autoriser un pneu « joker » était la bonne pour la sécurité des pilotes, de même que les changements dans le timing du week-end avec une séance d’essais supplémentaire pour prendre la mesure de ce pneu. Malheureusement, la météo s’en est mêlée et nous avons dû revoir nos plans. Comme toujours, la sécurité des pilotes prime et nous voulions tout faire pour que la course se passe sans incident. Elle s’est déroulée sans le moindre problème et fut passionnante. »