Jack Miller sera le seul représentant du Team Estrella Galicia 0,0 lors des tests MotoGP organisés cette semaine sur le circuit de Phillip Island. Blessé à Sepang, Tito Rabat a dû en effet renoncer à son déplacement en Australie.

L’ancien champion du monde Moto2 souffre d’une fracture distale du radius et de fractures au niveau du cinquième métacarpe de la main droite et au pied droit. Des blessures dues à sa chute dans le virage 11.

Mais c’est avant tout les lacérations de son genou gauche qui ont contraint le pilote du Team Estrella Galicia 0,0 Marc VDS à renoncer aux trois jours de tests à Phillip Island. Si les chirurgiens sont parvenus à refermer la plaie sans avoir recours à une greffe de peau, Rabat n’a pas suffisamment récupéré de mobilité pour remonter sur sa moto en Australie.

Rabat poursuit aujourd’hui sa rééducation afin de retrouver la mobilité de son genou gauche d’ici la troisième et dernière séance de tests préparatoire à la saison 2017 qui débutera le 10 mars sur le circuit international de Losail le 10 mars.

Après une première séance d’essais positive en Malaisie, Jack Miller est impatient de retrouver le guidon de sa Honda RC213V à Phillip Island. L’Australien a effectué un pas en avant dans les réglages de sa machine à Sepang, parvenant à améliorer le feeling avec son train avant, ce qu’il peinait à trouver depuis ses débuts en MotoGP en 2015.

Le pilote du Team Estrella Galicia 0,0 compte poursuivre sa progression à Phillip Island afin de réduire l’écart avec le haut de la feuille des temps.

Jack Miller :
« Nous arrivons en Australie après trois bonnes journées d’essais à Sepang, et l’objectif est de continuer à progresser à partir de là. Les chronos en Malaisie n’ont pas vraiment reflété nos progrès avec le train avant car je n’ai pas eu l’occasion de passer un pneu tendre en fin de séance, mais l’amélioration était bien là. J’ai fini par trouver ce feeling avec le train avant qui me manquait depuis longtemps et cela m’a vraiment mis en confiance. Il faut désormais franchir l’étape suivante en nous rapprochant des meilleurs chronos. Je me sens plus en forme que jamais, je me suis beaucoup entraîné et je suis impatient de rouler à Phillip Island, le meilleur circuit du calendrier MotoGP. »

Michael Bartholemy : Team Principal
« Tito a travaillé dur pour être prêt à Phillip Island après ses sévères blessures des tests en Malaisie. Mais si les fractures se sont déjà bien consolidées, ce qui aurait pu lui permettre de rouler cette semaine, sa blessure au genou s’est avérée plus compliquée que prévue. Malgré le travail effectué avec les kinés, il n’a pas suffisamment retrouvé de mobilité au niveau des cicatrices. Cela aurait pu conduire à une rupture des points, avec le risque d’une infection, s’il avait roulé cette semaine. C’est pour cela que nous avons préféré qu’il poursuivre sa rééducation et fasse l’impasse sur l’Australie afin de préparer au mieux la prochaine séance d’essais au Qatar. C’était la meilleure décision pour le pilote et pour l’équipe. Jack a fait des progrès avec les réglages de sa moto en Malaisie, mais il lui reste beaucoup à faire pour confirmer tout son potentiel cette saison. Nous devons réduire l’écart avec les meilleurs et ce sera l’objectif de Jack ce week-end à Phillip Island. »