Prochain arrêt pour Michelin et le Championnat du monde MotoGP™ ; le pittoresque circuit du Mugello, en Italie, pour le Gran Premio d’Italia Oakley, 6e manche de la saison.

Le Mugello a accueilli son premier Grand Prix moto en 1976 et les montagnes entourant le circuit lui confèrent une ambiance particulière, à laquelle s’ajoute la ferveur des supporters patriotes massés sur les talus et dans les tribunes bordant la piste. Les 5,245 km du circuit offrent un mix de virages rapides et lents, du dénivelé et l’une des plus longues lignes droites du MotoGP où les pilotes peuvent dépasser les 350 km/h entre le dernier virage et la ligne de départ/arrivée. Freinages violents et virages en dévers sont aussi au programme de ce circuit exigeant pour les machines et les pneumatiques.

Michelin propose une gamme de pneus adaptés à ce tracé. Les MICHELIN Power Slicks arrière sont de conception à la fois symétrique et asymétrique. La version soft (bande blanche) n’a qu’un seul type de gomme, alors que le medium (sans bande) et le hard (bande jaune) disposent d’un côté droit plus dur pour augmenter le grip et la longévité. Tous ces pneus vont devoir donner le meilleur pour faire passer la puissance au sol à la sortie des virages lents et dans les courbes rapides où le grip sur l’angle est déterminant.

Pour la première fois cette saison, les pneus avant MICHELIN Power Slicks disposent d’une construction plus dure. Cette nouveauté est lancée après les récents tests menés à Jerez, en Espagne, où une comparaison a été réalisée entre ce pneu et la version utilisée jusqu’alors. Après ces essais, les pilotes ont donné leur avis et la majorité a opté pour la construction plus rigide. Ce sera la tendance pour la suite de la saison. Ce nouveau pneu sera disponible en version soft (bande blanche), medium (sans bande) et hard (bande jaune). Le medium sera une conception asymétrique avec l’épaule droite ayant un composé plus dur. Pour compléter la gamme, les pneus MICHELIN Power Rain seront disponibles en soft (bande bleue) et medium (sans bande), mais avec les conditions habituellement sèches au Mugello à cette période, ils pourraient bien rester dans les boxes.

Situé à environ 35 km au nord-est de Florence, en pleine Toscane, le circuit du Mugello accueillera les premiers roulages vendredi avec deux séances d’essais libres. Les qualifications sont prévues samedi après-midi pour le Grand Prix (23 tours) dimanche 4 juin à 14h00.

Piero Taramasso – Manager Deux-roues, Michelin Motorsport :

« Le Mugello est une épreuve incroyable et un circuit très complexe. Nous y avions réalisé une belle prestation en 2016 et établi un nouveau record du temps total de course. On va donc essayer d’au moins rééditer ces performances, sinon les améliorer. Après les résultats obtenus au Mans, où nous avons battu les records du tour et de durée de course, nous sommes bien déterminés à poursuivre sur cette lancée. A l’occasion de ce Grand Prix, nous proposons un pneu avant à la construction plus dure. Plusieurs pilotes nous avaient demandé de re-tester cette évolution après les essais de pré-saison à l’issue desquels il avait été décidé de continuer avec la construction classique. Alors, nous avons effectué un test comparatif à Jerez – cette construction plus rigide avait déjà été inaugurée l’an passé pour la dernière course de l’année à Valence et lors des tests hivernaux, les pilotes la connaissaient donc déjà. Après cette séance de Jerez, tous les pilotes et les teams ont été consultés par la Dorna et la majorité a choisi d’utiliser cette nouvelle construction dès le Mugello et pour la suite de la saison. Cette décision nous satisfait car cela nous donne un cap à suivre pour le développement et souligne tout le travail que fait Michelin pour offrir les meilleurs produits aux concurrents du MotoGP. »

Tous les articles sur les Pilotes :

Tous les articles sur les Teams :