Avec cinq constructeurs et trois manufacturiers au coude à coude, les 24 Heures Motos ouvrent largement le champ des candidats à la victoire. Tour d’horizon des favoris de la 41e édition qui sera disputée les 21 et 22 avril au Mans.

Le GMT94 Yamaha domine le plateau FIM EWC depuis un an, le Suzuki Endurance Racing Team annonce l’heure de la revanche, le SRC Kawasaki veut reprendre sa place de spécialiste sur 24 heures, Honda Endurance Racing et F.C.C. TSR Honda France veulent retrouver le gout du podium, BMW affiche désormais de sérieux candidats à la victoire sur 24 heures… Autrement dit, on se bouscule pour monter sur la plus haute marche du podium des 24 Heures Motos.

Le GMT94 Yamaha, team à battre

Depuis les 24 Heures Motos 2017, le GMT94 Yamaha n’en finit pas de dominer avec son trio David Checa, Niccolò Canepa et Mike Di Meglio. Champion du monde en titre, le GMT94 est le premier des favoris à la victoire le 22 avril sur le circuit Bugatti.

Mais tout le monde a mis l’hiver à profit pour battre le GMT94 Yamaha. Dans sa propre famille, le team français devra se méfier du YART Yamaha. L’équipe autrichienne a recruté un as du Superbike japonais, Takuya Fujita, et veut faire mieux qu’aux 24 Heures Motos 2017 où le YART Yamaha a terminé à moins de 20s du GMT94 Yamaha.

Le Suzuki Endurance Racing Team a retrouvé son team manager historique, Dominique Méliand, et une nouvelle Suzuki prête pour en découdre en Endurance. Avec Vincent Philippe, Etienne Masson et Gregg Black au guidon, le SERT annonce la revanche et son retour sur le podium.

Après une série de casses mécaniques en course malgré des essais très convaincants, le SRC Kawasaki annonce aussi son objectif de retour à la victoire sur 24 heures. Le SRC a passé l’hiver à travailler et à rouler. « Désormais, affirme Gilles Stafler, tous nos moteurs de courses auront au moins fait 1 500 km pour éprouver la fiabilité de toutes les pièces ». Au guidon de la Kawasaki 11, le trio Randy de Puniet, Jérémy Guarnoni et Mathieu Gines est taillé de revenir sur la plus haute marche du podium. Pour défendre les couleurs Kawasaki, on peut aussi compter sur le Bolliger Team Switzerland et Roman Stamm, Robin Mulhauser et Sébastien Suchet.

Comme Yamaha, Honda aligne deux équipes de pointe. Honda Endurance Racing a retrouvé le chemin du podium sur 24 heures en septembre dernier au Bol d’Or. Sébastien Gimbert, Grégory Leblanc et Erwan Nigon sont prêts pour la victoire aux 24 Heures Motos. Chez F.C.C. TSR Honda France, c’est aussi la mission de Kenny Foray, Alan Techer et Josh Hook.

BMW pour une victoire sur 24 heures

Avec trois machines dans le top 5 à l’arrivée du Bol d’Or 2017, BMW a fait une magistrale démonstration de fiabilité et d’efficacité. Deuxième du Bol d’Or, Wepol Racing by Penz13 affiche un trio séduisant avec deux animateurs du British Superbike. Christian Iddon, 7e du BSB 2017, et Michael Laverty, déjà vu au guidon de la Honda TT Legends et de la Yamaha YART. Ils seront associés à Danny Webb. Un autre team BMW remarqué au Bol d’Or a recruté en British Superbike. Le NRT48-BMW Motorrad, nouvelle appellation du Volpker NRT48 désormais team officiel BMW, aligne Peter Hickman, 4e du BSB 2017, Kenny Foray, Lucy Glöckner, héroïne de la fin de course au Bol d’Or, et Stefan Kerschbaumer. Autre S 1000 RR à surveiller, celle de Mercury Racing, nouveau nom du team tchèque IV Racing, avec Karel Hanika, Jakub Smrž et Sylvain Barrier qui fait son retour en Endurance. Contraint à l’abandon au Bol d’Or, Tecmas est aussi un atout dans le jeu BMW avec Julien Da Costa, Camille Hedelin et David Perret.

La course des manufacturiers

La lutte des équipes pour la victoire se double d’une rivalité grandissante entre manufacturiers. Dunlop a des atouts majeurs, le GMT94 Yamaha, le Suzuki Endurance Racing Team et Honda Endurance Racing, tout comme Pirelli avec le SRC Kawasaki, NRT48-BMW Motorrad, Tecmas BMW et Wepol Racing by Penz13. Bridgestone élargit sa présence en Endurance avec le YART Yamaha, F.C.C. TSR Honda France et aussi  le Mercury Racing.

Michelin perd son meilleur représentant, Yamaha Viltaïs Experiences, vainqueur de la Coupe du Monde FIM Superstock 2016_2017, est passé chez Dunlop pour poursuivre son ascension vers le podium.

Rendez-vous le jeudi 19 avril à 10 h pour les premiers essais officiels des 24 Heures Motos au Mans.

Source : Communiqué FIM EWC, photos David Reygondeau

Tous les articles sur les Pilotes : Mike di Meglio, Randy de Puniet

Tous les articles sur les Teams :