Organisée par l’ASM 24 Heures ACO sous l’égide de la FFM, la première étape du Championnat de France Superbike s’est déroulée sous un ciel nuageux et menaçant. Les premiers exercices de la saison ont permis de tirer un premier bilan des hommes à suivre lors des courses du dimanche.

SUPERBIKE 

ESSAIS CHRONOMÉTRÉS 1 : STRATÉGIE PAYANTE POUR BERCHET

Au vu des nombreux pilotes présents ce week-end, les premières places sont chères et il va falloir lâcher les chevaux pour se placer dans le groupe de tête.

Le spectacle est assuré par un Morgan BERCHET (Yamaha) survolté qui a su s’élancer au meilleur moment, en toute fin de séance, pour signer un temps référence de 1’47’’718. Il accentue ensuite sa domination et enfonce le clou le tour suivant pour signer la pole position en 1’46’’904. Le pilote de la Yamaha n°63 et le Team PMR ont su tirer le meilleur profit de leur stratégie.

Erwan NIGON (Honda) revient aux affaires après un titre acquis en 2010, il s’illustre rapidement en roulant le premier en 1’50’’. Il améliore coup sur coup et s’empare du 2ème temps au scratch en 1’48’’795.

Discret en début de séance, le Champion de France en titre Kenny FORAY (BMW) rebondit dans les dernières minutes pour revenir aux avant-postes en 1’48’’954. Il fait honneur à son n°1 et complète la première ligne. Axel MAURIN (Yamaha) adopte la même stratégie que le pilote du Team BMW Tecmas et signe un honorable 1’49’’025 qui le positionne au 4ème rang.

Jonathan HUGOT (Yamaha), engagé en Superbike Challenger, s’illustre et parvient à s’immiscer parmi les hommes de tête. À la mi-séance, il pointe en haut de la feuille de temps jusqu’aux 5 dernières minutes. Il est finalement relégué en 5ème position avec un chrono de 1’49’’340. Le pilote albigeois, Steven NEUMANN (Yamaha) s’octroie la seconde position en Superbike Challenger en 1’52’’005. Non loin derrière en 1’52’’193, Gabriel PONS (Kawasaki) complète le top 3 de la catégorie.

Très attendus, les pilotes locaux du Team LMS Suzuki n’ont pas encore pu exprimer toute l’étendue de leur talent sur une piste mouillée puis séchante. Louis ROSSI, Hugo CLERE, et Alex SARRABAYROUSSE ont signé respectivement les 20ème, 24ème et 31ème temps. Parviendront-ils à se hisser parmi les pilotes de tête demain ?

Rien de mieux qu’une course pour parfaire sa préparation avant les 24 Heures Moto qui se tiennent dans 3 semaines. Auteurs des 6ème et 11ème temps en 1’49’’858 et 1’51’’484, le multiple Champion du Monde d’Endurance Roberto ROLFO (Yamaha) et l’ancien pilote Moto 3, Alexis MASBOU (Yamaha), ont décidé de s’aligner ce week-end en Superbike, afin d’affiner les réglages de leur R1.

ESSAIS CHRONOMÉTRÉS 2 : GUARNONI DÉTERMINÉ 

La séance part sur les chapeaux de roues, très vite les premiers pilotes passent sous la barre des 1’39’’.

En fin de séance, Jérémy GUARNONI (Kawasaki) rappelle à ses adversaires qu’il était déjà auteur de la pole l’année dernière. Particulièrement à l’aise dans l’exercice, il renouvelle sa performance avec un temps de 1’37’’189.

Roberto ROLFO (Yamaha) n’est pas venu pour faire de la figuration, il s’adjuge le second chrono en 1’37’’362. Kenny FORAY avait à cœur de briller et de faire rayonner sa BMW n°1, c’est chose faite, le Champion de France en titre complète la première ligne de la grille de départ en 1’37’’830.

Au rendez-vous sur la 2ème ligne dimanche, Morgan BERCHET (Yamaha), moins cinglant que le matin mais toujours à la recherche de performance, offre la quatrième place au Team PMR en 1’38’’083.  Il est suivi du pilote de la BMW n°23, Mathieu LUSSIANA qui complète le top 5 en scorant un 1’38’’397. Au départ de la 6ème position, Erwan NIGON (Yamaha), resté référent en 1’38’’662, finit par améliorer en 1’38’’434.

Le paddock observe une belle progression pour Louis ROSSI du côté du Team Suzuki LMS. L’ancien pilote de Grand Prix se classe au 9ème rang en 1’38’’917, un bon résultat qui devrait encourager son co-équipier, Alex SARRABAYROUSE, 16ème en 1’39’’860.

Dans la catégorie Superbike Challenger, Jonathan HUGOT (Yamaha) continue d’impressionner et s’accapare le meilleur temps en 1’38’’644. Bien plus à l’aise dans cette seconde séance, Hugo CLERE(Suzuki LMS) termine à la 2ème place en 1’39’’268. Randy PAGAUD laisse exprimer son talent pour signer un 1’39’’839 qui lui permet de décrocher un top 3.

 

SUPERSPORT – TROPHEE PIRELLI 600

ESSAIS CHRONOMÉTRÉS 1 : STOLL, L’EXPÉRIENCE PREND LE DESSUS

Pilote Wild-Card du week-end, Enzo BOULOM (Yamaha) semble prendre rapidement ses marques. Il améliore coup sur coup mais est mis à l’écart par Clément STOLL (Triumph) qui inscrit un premier temps de référence à mi-séance en 1’54’’482.

À 15 minutes du drapeau à damier, la Direction de Course sort un drapeau rouge après une succession de chutes au niveau de la sortie du raccordement, ce qui paralyse les débats quelques instants.

Dès la reprise, BOULOM passe à l’attaque et descend sous la barre des 1’54’’. STOLL ne se laisse pas intimider et réplique dans la foulée en 1’52’’590, meilleur temps absolu pour le pilote Triumph, seul à rouler en 1’52’’.

Enzo BOULOM, quant à lui, continue d’améliorer mais ne peut faire mieux que 1’53’’375, ce qui le hisse tout de même au 2ème rang.

La première ligne suscite un véritable intérêt, ce qui donne lieu à une magnifique bataille entre Guillaume ANTIGA (Yamaha) et Guillaume POT (Yamaha). Cette passe d’armes finit par pencher en faveur d’ANTIGA avec un chrono de 1’54’’293. Le vainqueur des Coupes de France Promosport 600 2017 devra se contenter d’une respectable 4ème place sur la feuille de temps en 1’54’’540.

Légèrement en retrait, le Champion de France en titre Cédric TANGRE (Suzuki) inscrit un temps de 1’56’’442 qui le place en 9ème position sur la grille de départ.

Côté Trophée Pirelli 600, le pilote Yamaha Dylan MILLE sort du lot et s’illustre en 2’00’’180. Valentin GRIMOUX (Yamaha) s’adjuge le deuxième meilleur temps en 2’02’’819 tandis que Gaëtan MATERN (Kawasaki) complète le podium en 2’02’’855.

ESSAIS CHRONOMÉTRÉS 2 : UNE METEO DÉCISIVE

Il fallait être en piste dès les premières minutes de cette séance. En effet, la piste était sèche mais la pluie s’est abattue au bout de 10 minutes sur le circuit Bugatti du Mans, ce qui a contraint les pilotes à retourner aux stands.

Clément STOLL (Triumph) a profité des premiers instants pour imprimer un rythme élevé. Une prise de risque bénéfique qui lui permet de s’emparer de la pole position en 1’45’’052.

À l’instar du premier débat, Enzo BOULOM (Yamaha) se glisse au second rang en 1’45’’425. Guillaume ANTIGA (Yamaha) hérite de la troisième place et complète la première ligne avec un chrono en 1’45’’551.

À la fin de la séance, Louis BULLE (Yamaha) et Guillaume RAYMOND (Yamaha) pointent respectivement 4ème et 5ème en 1’46’’118 et 1’46’’262, un détail important pour ces deux pilotes capables de jouer les premiers rôles en course !

Il est l’un des seuls à avoir repris la piste sous la pluie, et son bilan est un peu maigre : Cédric TANGRE(Suzuki) n’a pas eu le temps de confirmer sur le sec. Le Champion en titre conclut la séance en 23èmeposition en 1’55’’985. Le paddock l’attend au tournant demain !

Côté Trophée Pirelli 600, Dylan MILLE (Yamaha) tire à nouveau son épingle du jeu et termine premier en 1’48’’754. Gaëtan MATERN (Kawasaki), quant à lui, gagne une place et se classe second en 1’50’’934. Pour compléter le top 3 de la catégorie, le pilote Triumph Arnaud SIMON fait l’effort en 1’51’’447.

 

OBJECTIF GRAND PRIX – PRE MOTO3

ESSAIS CHRONOMÉTRÉS 1 :  PREMIÈRE POUR BOUDIN

Au guidon de sa Yamaha, Alexis BOUDIN (Beon Yamaha) domine cette première séance d’essais chronométrés de la tête et des épaules. Impérial, il s’octroie le titre de pilote le plus rapide sur chaque partiel pour signer un magnifique tour en 2’08’’206 ! Bartholomé PERRIN (Moriwaki) et Antoine BONNARD (Yamaha) complètent la première ligne de la course 1 du dimanche avec des temps respectifs de 2’11’’138 et 2’11’’805.

À noter, Guillaume JUCHA (Moriwaki), pilote émérite de la catégorie, décroche le 4ème temps en 2’12’’287. Le paddock porte également son attention sur Charles AUBRIE (Over Yamaha) et Line VIEILLARD (Yamaha), deux jeunes figures de la catégorie qui s’élanceront depuis la 3ème ligne après avoir inscrit des temps respectifs de 2’13’’860 et 2’15’’538.

ESSAIS CHRONOMÉTRÉS 2 :  VERS UN DUEL ANIMÉ ?

Deux pilotes se détachent clairement du lot et retiennent l’attention du public : Alexis BOUDIN (Beon Yamaha) et Bartholomé PERRIN (Morimaki). Le premier prend les commandes des opérations et souhaite bien rééditer sa performance de la séance matinale. Mais, c’était sans compter sur PERRIN, revanchard, il ne cesse d’améliorer à chaque passage sur la ligne de chronométrage et finit par briller sous les 2 minutes en 1’59’’357. Avec un temps de 1’59’’731, BOUDIN termine juste derrière le poleman.

Marceau LAPIERRE (Beon Pre3) attend l’ultime tour pour afficher un chrono de 2’02’’361 qui lui permet de rejoindre la dernière place de la première ligne.

À l’image de l’exercice matinal, Guillaume JUCHA (Moriwaki), pilote d’expérience de la catégorie, s’octroie à nouveau la 4ème place en 2’02’’393.

Elle s’illustre et représente la gent féminine de la plus belle des manières avec une 6ème place au gré d’un temps en 2’04’’239 : Line VIEILLARD (Yamaha) peut être fière.

 

SIDE-CAR 

COURSE 1 : UN 600 CHEZ LES F1 !

Excellent départ pour le duo REEVES / WILKES qui compense la puissance de leur 600cc par une expérience significative. L’équipage anglais, septuple Champion du monde vire en tête dans la courbe Dunlop. Impressionnant d’aisance et de facilité, la paire britannique semble se diriger vers la victoire…

Au guidon de leur Side F1, LEGLISE / OLLIGER tente de suivre le rythme. Ils mettent la pression sur l’équipage leader qui prend pourtant un peu d’air au moment d’aborder le 3ème tour. Moment choisi par la paire STREUER / ROUSSEAU, qui évolue alors au 3ème rang à bord de son 600cc, pour porter son attaque et s’emparer de la 2ème position.

Coup de théâtre à 4 tours du drapeau à damier ! REEVES / WILKES, alors en position de pointe, rentre au stand et n’en ressortira pas. La voie est donc libre et le duo STREUER / ROUSSEAU en profite pour s’imposer lors de la première course de la saison !

Au centre d’une querelle pour la troisième place, on retrouve les équipages LE BAIL / LEVEAU, OUGER / PEUGEOT, VINET / VINET. C’est finalement le duo père et fils VINET qui prend le meilleur sur ses adversaires pour aller accrocher la dernière marche du podium. OUGER / PEUGEOT trouve l’ouverture sur LE BAIL / LEVEAU sans parvenir à prendre l’ascendant sur le Side n°29.

Le duo féminin LEBLOND / FARNIER qui a pris un excellent départ perd 2 places au détriment de BARBIER / CROCHEMORE et GALLERNE / CHAIGNEAU mais confirme tout de même la troisième place chez les 600cc.

À noter, MOREAU / BRICHARD n’a pas pu prendre le départ suite à la chute de son passager ce matin. MOREAU s’élancera aux côtés de CLEMENT pour la suite du week-end.

 

SUIVEZ LE CHAMPIONNAT DE FRANCE SUPERBIKE
 

Fsbk.fr, le site internet dédié au Championnat de France Superbike propose toujours de suivre en direct tout ce qui se passe durant le week-end, infos détaillées, photos, résultats, vidéos…

Pour cette saison 2018, la FFM diffusera chaque soir d’épreuve une vidéo des meilleurs moments de la journée sur la page facebook officielle fsbk et le site fsbk.fr.

D’autres rendez-vous viendront ponctuer le week-end au travers d’un dispositif spécifiquement axé sur les réseaux sociaux via Twitter : @FSBK_officiel, Facebook : fsbk , Youtube : ffmfbk et Instagram : fsbk  

CALENDRIER 2018

31/03–01/04 LE MANS (72) – ASM 24H ACO
28–29/04 – NOGARO (32) – ASM Armagnac Bigorre
16–17/06 – LEDENON (30) – MC Ledenon
30/06–01/07 – MAGNY-COURS (58) – MC Nevers et Nièvre
14–15/07 – PAU ARNOS (64) – MC Pau Arnos
25–26/08 – CAROLE (93) – MC Motors Events
22–23/09 – ALBI (81) – MCC Albi

Tous les articles sur les Pilotes : Cédric Tangre

Tous les articles sur les Teams :