La gamme de pneus Michelin réservée aux pistes humides a permis à Andrea Dovizioso (Ducati Team) de décrocher une belle victoire, au terme d’un Grand Prix de Malaisie marqué par la pluie. L’Italien est devenu le neuvième vainqueur en MotoGP™ cette saison.

Parti de la pole position, Dovizioso perdait rapidement son avantage lorsque Jorge Lorenzo (Movistar Yamaha MotoGP) entrait en tête dans le premier virage. Au terme de la première boucle complétée sur une piste détrempée, Valentino Rossi (Movistar Yamaha MotoGP) pointait en première position d’un peloton encore très regroupé. Sur le tracé de Sepang, long de 5,543 km, les conditions étaient pour le moins compliquées, après des pluies torrentielles tombées lorsque les pilotes prenaient leur place sur la grille. Le départ était retardé et la distance de course était réduite à 19 tours. La majorité des pilotes avaient choisi les pneus MICHELIN Power Rain medium à l’avant, comme à l’arrière. Tandis que les concurrents trouvaient une adhérence optimale sur les flaques d’eau durant les premiers tours, le nom du leader changeait à plusieurs reprises avec, en tenant compte des conditions, quelques impressionnantes manœuvres de dépassements. Dovizioso occupait la troisième place avant de prendre l’avantage sur son équipier Andrea Iannone (Ducati Team) au douzième tour. L’Italien se lançait ensuite à la poursuite de son compatriote Rossi. Il saisissait l’opportunité de passer lors de la quinzième boucle pour s’installer en tête et creuser l’écart. Dovizioso ne se retournait plus pour aller s’imposer avec plus de trois secondes d’avance, tandis que Rossi s’adjugeait la deuxième position. C’est la seconde victoire en MotoGP dans la carrière de Dovizioso. Il devient ainsi le neuvième vainqueur différent dans la discipline en une seule saison, un record.

Lorenzo complétait le podium après avoir repris confiance sur cette piste mouillée. La quatrième place revenait à Hector Barbera (Avintia Racing) qui s’offrait également le trophée du premier pilote d’une écurie indépendante au terme d’un magnifique duel avec son équipier Loris Baz, cinquième sur une autre Ducati.

Maverick Viñales (Team SUZUKI ECSTAR) terminait au sixième rang, juste devant Alvaro Bautista (Aprilia Racing Team Gresini) et Jack Miller (Estrella Galicia 0,0 Marc VDS). Pol Espargaro (Monster Yamaha Tech 3) et Danilo Petrucci (OCTO Pramac Yakhnich) complétaient le top 10.

95 316 spectateurs ont assisté à la course, un record à Sepang, malgré des conditions très difficiles. Ils ont pu profiter d’un spectacle exceptionnel tout au long de la journée. Les fans ont ainsi pu voir le Français Johann Zarco s’adjuger le titre Moto2™, de fort belle manière avant de passer au MotoGP en 2017.

Michelin et le reste le paddock vont désormais revenir en Europe pour la dix-huitième et dernière course d’une saison record. Valencia accueillera la finale le dimanche 13 novembre.

Andrea Dovizioso – Ducati Team :

« Je suis vraiment heureux du résultat. J’avais des vibrations sur le côté droit au départ, mais ça n’a pas empiré durant la course. J’ai pu garder de bonnes sensations. Je suis très satisfait de la régularité des Michelin qui nous procuraient une très bonne adhérence sur l’asphalte neuf et sur l’eau. Avec les pneus à gomme plus dure, le grip était très bon et j’ai pu conserver le même rythme avec des temps au tour régulier du début à la fin. Nous ne roulons pas beaucoup sur le mouillé, mais ce que nous avons fait est satisfaisant. Nous n’avons pas essayé la gomme dure à l’avant, car les mediums étaient les meilleurs et le tendre était très bon à l’arrière. Si la piste était restée sèche, je pense que les pneus auraient aussi été très compétitifs. »

Nicolas Goubert – Directeur Adjoint, Directeur Technique et Superviseur du Programme du MotoGP :

« C’est encore un week-end où la météo a joué un grand rôle. Durant les trois jours, nous n’avons pas pu profiter d’une seule session sur une piste totalement sèche. Il n’était pas possible de connaître le vrai potentiel des pneus slicks que nous avions apportés. Avec des plaques d’humidité, les pilotes ont été assez prudents. Ils nous ont pourtant appris que leurs sensations étaient bonnes, autant à l’avant qu’à l’arrière, et que le niveau d’usure semblait satisfaisant. Nous espérions une course sur piste sèche, mais ça n’a pas été le cas. Avec l’arrivée de la pluie, le circuit était devenu dangereux et c’était une bonne décision de retarder le départ. Durant la course, il y a eu des dépassements très impressionnants et nous étions satisfaits de voir que les pilotes étaient en confiance pour autant s’engager. Les pneus pluie ont très bien fonctionné dans ces conditions et se sont montrés réguliers au fil des tours. Je voudrais féliciter Andrea Dovizioso pour cette victoire. C’est exceptionnel d’avoir neuf vainqueurs différents en une saison. Nous sommes heureux d’y avoir contribué. Nous allons désormais nous diriger vers Valencia pour l’ultime manche. Notre programme se concentre également sur le début de la saison à venir, car une importante séance d’essais suivra la semaine suivante. Nous sommes en train de préparer de nouveaux pneus que les pilotes pourront tester. »

tyre-selection

Tous les articles sur : Andrea Dovizioso