Le pilote tricolore s’est adjugé les cinq points de la 11e place à l’arrivée de la première course en Thaïlande. 
Loris Baz, qui espérait tirer son épingle du jeu lors des qualifications, n’est finalement pas parvenu à s’inviter parmi les pensionnaires de la Superpole 2. Crédité d’un chrono en 1’34.477 durant la séance des repêchages, le Français a dû se positionner en cinquième ligne sur la grille de départ de la première manche.
À l’extinction des feux, Loris Baz s’est d’abord montré prudent avant de se hisser progressivement dans le groupe en bagarre pour la 11e place. Après une lutte aux coude-à-coude, le Haut-Savoyard est arrivé à prendre le dessus sur Lorenzo Savadori à cinq tours du drapeau à damier. S’il a manqué de temps pour combler son retard sur Jordi Torres, il a en revanche terminé l’épreuve sur un rythme rapide pour se mettre à l’abri de son rival transalpin.
Neuvième du classement général, le représentant du team Althea BMW Racing Team entend bien trouver quelques solutions dimanche afin de progresser davantage dans la hiérarchie lors de la deuxième course dont le coup d’envoi sera donné à 16h (heure locale).
Loris Baz (Course 1 — 11e) :
« Malheureusement, je n’ai pas réalisé une bonne Superpole. J’ai d’abord rencontré un souci avec mon premier pneu, puis j’ai commis une erreur durant un de mes tours lancés. J’ai ensuite été quelque peu gêné par PJ Jacosben et j’ai dû couper mon effort. C’est dommage, car je pense que nous avions le rythme pour accéder en Superpole 2.
‘En course, j’ai manqué mon départ, mais je m’en suis plutôt bien sorti avant l’entame du deuxième tour. Après quoi, j’ai essayé d’économiser mes pneus, car je savais que les derniers tours s’annonçaient plus délicats. Je suis parvenu à rester dans le groupe avant de prendre l’avantage.
“Je suis déçu, car en partant d’aussi loin je ne pouvais pas faire beaucoup mieux. Nous rencontrons encore des soucis au sujet de l’électronique en comparaison aux autres qui ont nettement progressé. En revanche, l’avant de la moto est parfait et cela me permet de compenser. Pour le moment, nous n’atteignons pas les objectifs que nous nous étions fixés.
“Nous essaierons de trouver quelque chose demain pour inscrire de nouveau des points au classement. Il faudra ensuite que nous travaillions en prévision de la troisième épreuve en Aragón. »