Blessé au pied à Silverstone et absent à Misano, Loris Baz marquait son retour ce week-end sur le circuit du MotorLand Aragon sous les couleurs de l’équipe Avintia Racing. Le Haut-Savoyard s’attendait néanmoins à une course difficile ce dimanche. Il a rallié l’arrivée en 18e position devant la Ducati Scott Redding.

Pour Loris Baz, l’objectif était de profiter de ce week-end pour continuer son rétablissement physique en pilotant une MotoGP et retrouver un certain rythme afin de retrouver sa pleine forme lors la tournée outre-mer. Le pilote Ducati se prépare désormais pour le prochain rendez-vous du calendrier, au Japon.

76d

“Ce week-end m’a aussi servi d’entrainement physique en préparation de la tournée outre-mer. Nous savions depuis le début du week-end que cela allait être compliqué. J’ai mal partout, car j’ai beaucoup compensé mon manque de force au pied avec les bras. Globalement, je pense que j’ai eu moins mal au pied que ce que j’avais pensé. En revanche, il m’a beaucoup gêné, non par la douleur, mais plutôt par le fait que je n’avais pas de force.

La course a vraiment été dure physiquement. Nous sommes néanmoins parvenus à aller jusqu’au bout et nous avons rassemblé un tas de données pour les prochains Grands Prix. Nous n’avions pas de grip, mais je pense que cela a plus ou moins concerné toutes les Ducati. Je pensais souffrir davantage sur la distance de la course, mais je ne termine pas si loin de mon coéquipier et c’est une bonne chose, par rapport à ma condition physique.

D’ici au Japon, je vais continuer à m’entraîner pour récupérer de la force et je vais faire plusieurs séances de kiné. Je me rendrai à Magny-Cours pour soutenir mon ami Jérémy Guarnoni. Nous ne savons pas encore à quoi nous attendre à Motegi, mais je suis relativement confiant.”

76c
76e

Tous les articles sur : Loris Baz