Ce Grand Prix de Valencia au Circuit Ricardo Tormo marquait le dernier rendez-vous de la saison 2016 pour Loris Baz et l’équipe Avintia Racing. Victime de problèmes qui le suivent depuis quelques semaines, le Français a souffert pour trouver les bons réglages.

Malgré une lueur d’espoir apportée par le nouveau profil pneumatique proposé durant ce Grand Prix vendredi, il aura fallu attendre le warm up dimanche matin pour que le Haut-Savoyard retrouve ses sensations au guidon de la Ducati GP14.2. En course, le manque d’expérience sur le sec cette saison a amplifié les problèmes du Français qui n’est pas parvenu à suivre le rythme du peloton. Il termine cette dernière course à la 18e position et il conclut la saison à la 20e place du classement général.

Loris clôture ainsi une saison délicate, mais il se concentre d’ores et déjà sur la saison 2017 qui donnera son coup d’envoi dès mardi à Valencia par le premier test officiel. Il y évoluera au guidon de la Ducati GP15.

Au warm up dimanche matin, je me suis vraiment senti bien. En course, en revanche, j’ai vraiment souffert. Comme souvent, nous rencontrons des difficultés en début de course lorsque le réservoir est plein. Nous manquons d’expérience sur ce point cette saison, car nous n’avons pas assez roulé sur le sec.

Au final, nous avons donc rencontré beaucoup de problèmes en début de course sur l’avant. Lorsque celui-ci s’est amélioré, l’arrière s’est alors mis à me poser problème. C’était vraiment compliqué de faire une bonne course dans ces conditions. Cette course est le reflet de notre saison qui s’est passée ainsi du début à la fin.

Dans l’ensemble, la saison a mal commencé et a empiré au fur et à mesure du temps. Je retiens simplement les deux courses à Brno et à Sepang où nous avons brillé. En dehors de ces deux courses, je me suis blessé et je n’ai pas fait beaucoup de courses sur le sec. Les autres ont donc progressé pendant que je stagnais. Il me faut plusieurs séances de tests et du temps pour me refaire une condition physique à 100%. La trêve hivernale est donc la bienvenue.

Mardi et mercredi, je roulerai à Valencia au guidon de la Ducati GP15, puis je continuerai le travail à Jerez la semaine prochaine pour un test de trois jours. Ensuite, je subirai une petite opération pour retirer les plaques de mon pied et prendrai un peu de repos.

Tous les articles sur : Loris Baz