La semaine prochaine, les MotoGP seront de retour sur le Circuit International Sepang pour le premier test de la saison 2017. Le pilote Avintia Racing, Loris Baz, attend avec impatience ce retour aux affaires après plusieurs semaines à la maison.

Baz a pleinement profité des vacances d’hiver pour retrouver sa meilleure forme. Il a subi une opération chirurgicale sur son pied droit pour retirer toutes les vis et les plaques suite à ses blessures de l’année dernière. Il a également été en mesure de remonter sur des motos, sur toutes les surfaces imaginables, que ce soit la glace en Suisse, le sable au Ranch de Valentino Rossi à Tavullia et l’asphalte pendant la journée de en piste de la semaine dernière avec la Ducati Panigale du team Avintia Racing. Il a également fait un peu de Flat Track à Requena durant le week-end, donc il est prêt à sauter sur sa Ducati GP15 à Sepang. Loris veut avancer pas à pas et être prêt pour la première course au Qatar.

Êtes-vous impatient de reprendre le travail lors du premier test de la saison ?
“Oui, je suis vraiment impatient, car bien qu’il soit agréable de se débrancher du MotoGP pendant environ deux semaines, piloter ma moto m’a vraiment manqué. J’ai commencé à faire un peu de moto sur glace à domicile et je suis aussi allé au Ranch de Rossi. Bien que le temps ait été horrible, c’était une expérience extraordinaire. Nous devenons plus forts et j’ai aussi eu la chance de rouler sur la Ducati Panigale à Valence la semaine dernière. Et si la météo est bonne, je courrai en Flat Track à Requena ce week-end.”

Comment s’est passée la chirurgie sur votre pied droit ? Les blessures de la dernière saison appartiennent-elles au passé ?

“Tout s’est parfaitement déroulé et j’ai maintenant un tout nouveau pied.”

Après une saison difficile, vous avez fini l’année avec un sourire sur votre visage quand vous avez testé la Desmosedici GP15 pour la première fois. Est-ce la raison pour laquelle que vous êtes impatients de revenir aux affaires ?

“Bien sûr, parce que pendant les deux derniers tests, j’ai confirmé que je savais toujours piloter une moto. J’espère avoir plus de chance pendant cette saison, mais je ne veux pas fixer le moindre objectif, parce que nous l’avions fait l’année dernière et nous n’avons pas pu les atteindre. Je pense que nous devons avancer pas à pas et essayer de prendre du plaisir sur la moto. Si nous pouvons le faire, nous serons rapides et si nous sommes rapides, tout le monde sera heureux. Nous devons donc avancer test par test puis course par course, parce que nous avons vraiment bien travailler pendant le test hivernal de l’année dernière, mais ensuite la saison a été un désastre. Je veux être prêt pour la première course au Qatar et c’est ce sur quoi nous travaillerons pendant les tests hivernaux.”

Vous avez une nouvelle moto et un nouvel ingénieur en chef. Comment cela s’est passé avec Paolo Zavalloni lors du test en novembre ?

“Je me suis senti vraiment bien et c’était une bonne surprise. J’avais vu Paolo dans le passé et nous n’avions pas parlé depuis, mais dès le premier moment, nous avons bien communiqué et il semble être très motivé. J’aime le fait qu’il écoute mes commentaires et qu’il essaye toujours de trouver des solutions pour améliorer la moto et l’adapter à mon style de pilotage. Il est venu au Ranch de Rossi et il m’a dit qu’il avait analysé toutes les données du test pendant les vacances d’hiver, et qu’il avait quelques idées à l’esprit pour le prochain test. Je peux voir qu’il a une grande motivation qu’il attend avec autant d’impatience la reprise à Sepang la semaine prochaine que moi-même. J’aime son excitation. L’équipe entière est très motivée.”

Votre nouvelle moto diffère tout à fait de celle vous avez utilisé la saison dernière. Quelles étaient vos impressions concernant la GP15 lors du premier test?

“Le ressenti était bon. La chose principale est que je n’ai eu aucun problème de chattering sur les deux circuits. La moto paraît meilleure, vous pouvez voir que c’est une moto plus récente. Aussi bien le châssis que le moteur représentent clairement une évolution comparé avec la moto de l’année dernière. Lors de la saison passée, Hector a montré qu’il était possible de réaliser de bons résultats avec une vieille moto de deux ans. Je pense que je serai plus proche de la tête, le feeling a été bon dès la première sortie, et c’est positif.”

Tous les articles sur les Pilotes : Loris Baz

Tous les articles sur les Teams : Avintia Racing