Troisième du GP de France Moto2, à nouveau troisième du classement intermédiaire du championnat du monde, Thomas Lüthi (Garage Plus Interwetten) a réussi un solide week-end dans la Sarthe française, malgré quelques soucis techniques en ce dimanche de course (alerte avec son moteur après le warm-up, puis problème électronique résolu par son équipe lors du tour d’entrée en piste).

En tête dès le départ, Lüthi a tenté de s’échapper, en vain. En bagarre avec Rins, Corsi et Baldassari, il a perdu pas mal de temps avant de pouvoir prendre le meilleur sur ce dernier, puis d’assurer cette troisième place importante en vue du championnat. Après un formidable départ, qui lui a permis d’occuper provisoirement la septième place, Dominique Aegerter (carXpert Interwetten) a dû livrer une course sur la défensive, lui qui n’a pas été à l’aise avec sa moto depuis le début du week-end. Robin Mulhauser (carXpert Interwetten) a fait ce qu’on attendait de lui; si sa 18e place ne lui rapporte pas de points au championnat, elle sanctionne sa meilleure course de ce début de saison.

Bilan de la journée avec le patron de CGBM Evolution, la structure propriétaire des deux teams, Frédéric Corminboeuf: “Je suis très content de la performance de Tom, malgré des soucis de moteur après le warm-up et ce problème électronique sur la grille. C’est le deuxième podium de la saison, nous reprenons place sur le podium provisoire du championnat et nous avons battu plusieurs de nos adversaires directs. Robin a atteint l’objectif que nous avions fixé et il a aussi montré que lorsqu’il parviendra à mieux gérer les essais qualificatifs et à s’élancer dans le top 20 et non pas du fond de la grille, il pourra régulièrement marquer des points. Le week-end a été très dur pour Dominique; nous devons trouver des solutions pour le Mugello, afin qu’il retrouve un vrai feeling. Nous avons des tests programmés cette semaine à Misano, cela fera du bien à tout le monde.”

Ils ont dit…

Thomas Lüthi (Garage Plus Interwetten, 3e): “Après le warm-up, Achim, l’un de mes mécaniciens, a entendu un drôle de bruit du côté du moteur. Puis, quand je suis entré en piste, mon tableau de bord ne fonctionnait pas normalement; je me suis fait quelques soucis, mais l’équipe a réussi à solutionner ce problème électronique, en faisait une mise à jour avec les ordinateurs. Mon départ a été très bon. J’ai rapidement pu me ménager une avance de 4 dixièmes, mais tout aussi rapidement, j’ai compris que je n’arriverais pas à partir tout seul. Alex Rins avait un excellent rythme, je n’étais pas loin de lui en termes de performances, mais j’ai perdu le contact dans mon duel avec Baldassari. Ce nouveau podium est important, puisqu’il me permet de me retrouver au troisième rang du classement général du championnat et j’ai déjà hâte de me retrouver au Mugello, où je devrai juste ne pas répéter la même erreur qu’il y a douze mois: tomber alors que j’étais en tête.”

Dominique Aegerter (carXpert Interwetten, 13e)”Au départ, on n’a pas besoin d’avoir le setup parfait, ni le grip idéal, c’est pour cela que j’ai réussi à gagner autant de places, mais je savais que ça ne durerait pas, hélas. Nous avons connu des soucis pendant tout le week-end, même si j’ai pu faire illusion lors des qualifications. Je n’étais pas assez rapide et, surtout, je n’avais aucun rythme. J’ai totalement perdu la confiance dans ma moto et nous devons trouver la solution, car il est impossible d’imaginer que, soudainement, je ne sache plus rien faire. Je suis motivé, après une journée difficile, je repars au boulot avec une immense volonté. Mais cela ne vient pas: si ma moto ne veut pas tourner quand je le désire, qu’elle ne veut pas freiner où je le veux, que faire?”

Robin Mulhauser (carXpert Interwetten, 18e)”Je suis beaucoup plus satisfait de cette course que de celle de Jerez, il y a deux semaines, même si elle m’avait rapporté un point au championnat. Aujourd’hui, je me suis battu, après avoir été coincé en queue de peloton en tout début de course. Je perds 15 secondes sur la tête lors des deux premiers tours, avant de revenir sur le groupe de la quinzième place. Mon temps idéal sur un tour prouve que j’ai ma place dans le top 15. Je sais ce qu’il me reste à faire: comprendre et corriger les erreurs que je commets lors des essais qualificatifs. Si, au prochain GP, je m’élance deux lignes plus en avant, je sais que je pourrai m’accrocher au bon groupe.”

 

Tous les articles sur les Pilotes : Dominique Aegerter, Robin Mulhauser, Thomas Luthi

Tous les articles sur les Teams : CarXpert Interwetten, Garage Plus Interwetten