La prochaine mission de Michelin pour son retour en MotoGPTM emmènera le manufacturier de pneumatiques en Italie pour la sixième manche du Championnat du monde sur l’incomparable circuit du Mugello.

Situé en Toscane, à environ 35 km de Florence, et entouré par d’imposantes collines qui surplombent la piste, le Mugello est l’un des circuits préférés des pilotes et des fans. C’est dans un décor sublime que se love ce circuit rapide et technique, qui constitue assurément un défi pour les pneumatiques Michelin. Le Mugello offre une combinaison quasi parfaite de virages rapides et lents, du dénivelé, ainsi qu’une des lignes droite les plus rapides de la saison MotoGP que les pilotes vont aborder à environ 350 km/h. Ce circuit long de 5,425 km comprend aussi des zones de freinages intenses. Il demande donc une bonne stabilité du pneu avant ainsi qu’une moto bien équilibrée. Le pneu arrière est lui aussi très sollicité : le centre du pneu doit offrir la meilleure motricité possible pour s’extirper des virages lents, alors que les épaules doivent fournir un excellent grip dans les courbes rapides comme Arrabbiata 1 et 2, Palagio et Casanova-Savelli.

Pour répondre à ce circuit exigeant, Michelin a travaillé sans relâche depuis la dernière course pour proposer une gamme de pneus la mieux adaptée possible aux spécificités du tracé italien. Les MICHELIN Power Slicks arrière disposent de la nouvelle construction moins rigide lancée avec succès en Mans. Proposés en version soft (bande blanche) et en medium (sans couleur), ces pneus ont un design asymétrique avec une épaule droite renforcée pour parer aux sollicitations importantes de ce côté.  Le MICHELIN Power Slick avant est disponible en trois versions, soft (bande blanche), medium (sans couleur) et hard (bande jaune). En cas de météo maussade, le MICHELIN Power Rain soft (bande bleue) et hard (sans couleur) est proposé, ainsi que le MICHELIN Power Inter (bande argentée) conçu pour évoluer dans des conditions changeantes.

La sixième manche de la saison débute vendredi 20 mai avec deux séances d’essais libres pour Michelin et ses partenaires MotoGP. Les qualifications sont programmées samedi après-midi, et composeront la grille de départ de la course de 23 tours qui s’élancera dimanche, une épreuve très attendue et colorée où les pilotes auront à cœur d’attaquer à fond jusqu’au traditionnel envahissement de la piste par les fans après le drapeau à damier.

Piero Taramasso – Manager deux-roues chez Michelin Motorsport :

«  Le Mugello est l’une des épreuves incontournables du calendrier. C’est un événement qui réunit tous les ingrédients : un tracé exigeant pour les pilotes, des portions vallonnées, une longue ligne droite et des virages à l’aveugle – de superbes paysages, un public de passionnés, surtout à Poggio Secco – et une course passionnante. Ajoutez à cela quelques restaurants incroyables avec une excellente cuisine et des vins locaux, c’est le Grand Prix auquel il faut assister. Mais nous savons que la tâche ne sera pas facile. Au Mans, tout s’est bien passé, le nouveau pneu arrière a bien fonctionné. Mais le Mugello, c’est vraiment différent. Nous devons fournir un pneumatique capable de résister à de gros freinages tout en délivrant en même temps un excellent grip sur l’angle. Nous devons également composer avec les changements importants de température. Il peut faire frais le matin alors que la température de piste peut dépasser les 40°C l’après-midi. Nous sommes prêts à pallier à toutes les éventualités. Nous avons déjà connu le Mugello sous la pluie.  Nous disposons d’une gamme de pneus adaptés aux contraintes du Mugello et aux besoins des pilotes. Nous espérons profiter un peu de la célèbre « Dolce Vita »  italienne dimanche soir. »

Téléchargez la Race Card

Tous les articles sur les Pilotes :

Tous les articles sur les Teams :