En chutant à mi-parcours, Alex Marquez a laissé passer l’opportunité d’offrir un podium au Team Estrella Galicia 0,0 Marc VDS à l’arrivée du Grand Prix de Catalogne. Un résultat décevant pour le pilote espagnol qui a tout de même pu repartir pour passer en dix-huitième position sous le drapeau à damier. Franco Morbidelli s’est lui classé onzième.

L’Italien qui espérait un top dix a été ralenti par un problème de grip consécutif aux efforts qu’il lui avait fallu déployer en début de course après s’être élancé de la 18e place de la grille.

Après trois chutes samedi aux essais, Morbidelli était bien décidé à ramener sa moto à l’arrivée de la course. Le pilote du Team Estrella Galicia 0,0 Marc VDS est néanmoins déçu de ne pas avoir pu profiter du très bon rythme qu’il avait affiché ce matin durant le warm up. Dixième au sixième tour, il a ensuite assuré une place dans les points.

Pendant ce temps, Marquez pensait enfin pouvoir décrocher son premier podium en Moto2. Alors qu’il ne concédait que 0,8 seconde à Tom Luthi, troisième, l’Espagnol est malheureusement tombé au virage dix. Parti de la septième place et quatrième durant huit tours, Marquez a chuté au douzième tour avant de remonter pour franchir la ligne en dix-huitième position.

La course s’est déroulée sur le circuit habituellement emprunté par la Formule 1 pour des raisons de sécurité prises après le tragique accident qui a coûté la vie à Luis Salom lors de la première journée d’essais.

Franco Morbidelli : 11e 
« Je n’ai pas fait n’importe quoi en début de course car je voulais être certain d’aller au bout de la course pour l’équipe après mes trois chutes de samedi. Mais j’ai fait une erreur dans le premier tour qui ne m’a pas permis de garder le contact avec le groupe du top dix. Avec un pneu neuf j’étais à l’aise et rapide, mais après quelques tours j’avais beaucoup moins de grip et je me suis alors concentré pour obtenir le meilleur possible. Au final je suis content d’y être parvenu. Je ne suis qu’à dix points du top cinq du championnat, ce qui est mon objectif cette saison. »

Alex Marquez : 18e
« Je n’ai absolument rien compris à ma chute, je n’ai eu aucune alerte. Tout allait bien et puis soudain je me suis retrouvé par terre. Je pense que je faisais une belle course, j’étais à l’aise sur la moto… A la fin c’est comme ça. Nous avons une moto très rapide et stable, mais nous avons ce problème en course. Cette absence d’alerte, ce manque de feeling quand ça décroche. »

Michael Bartholemy : Team Principal
« A plusieurs niveaux, cette course est pour nous une déception avec la chute d’Alex qui était alors quatrième et qui pouvait prétendre aujourd’hui à son premier podium en Moto2. Finir sur une nouvelle chute pour son Grand Prix national n’est bien évidemment pas l’idéal. Pour Franco, nous pensions qu’il serait en mesure de rouler avec des gars comme Folger qui finit septième, mais nous n’avons malheureusement pas réussi à trouver les réglages qui lui auraient permis de mieux gérer ses pneus sur la distance de course. Il faut que l’on trouve une solution à ce problème. »

Tous les articles sur : Alex Marquez, Franco Morbidelli