Marc Marquez (Repsol Honda Team) s’est imposé à Motegi (Japon) et a remporté le premier titre de Champion du monde avec Michelin depuis le retour du manufacturier de pneumatiques en MotoGPTM.

Parti de la deuxième position sur la grille, Marquez a pris le meilleur envol, mais fut doublé au premier virage par Jorge Lorenzo (Movistar Yamaha MotoGP) et l’ancien champion a conservé sa place sur les trois tours suivants. Marquez a porté l’attaque au 4e tour et repris les commandes à coups de meilleurs chronos, lequel fut signé au 6e tour. L’Espagnol (23 ans) a augmenté son avance au fil des tours, et, alors que ses principaux rivaux Valentino Rossi (Movistar Yamaha MotoGP) et Lorenzo ont tous deux chuté en tentant de revenir sur le leader, Marquez a gardé son sang froid pour remporter son 3e titre de Champion du monde MotoGP et le 5e titre mondial de sa carrière en Grand Prix.

La bataille pour les places du podium fut encore une fois très intense, avec Rossi et Lorenzo avant leurs chutes, qui ont laissé la 2e place à Andrea Dovizioso (Ducati Team) après une course pleine de maîtrise. La bagarre pour la 3e place fut encore plus âpre entre deux pilotes du même team, Maverick Viñales (Team SUZUKI ECSTAR) concluant sur le podium devant son équipier Aleix Espargaro (Team SUZUKI ECSTAR). Les quatre premiers avaient opté pour des pneus MICHELIN Power Slicks medium à l’avant et soft à l’arrière, alors que le cinquième et vainqueur du First Independent Team Rider dont il mène le classement, Cal Crutchlow (LCR Honda), avait choisi un hard à l’avant et un soft à l’arrière. Pol Espargaro (Monster Yamaha Tech 3) a terminé à la 6e place devant Alvaro Bautista (Aprilia Racing Team Gresini) qui signe son meilleur résultat cette saison. Les pilotes Ducati Danilo Petrucci (OCTO Pramac Yakhnich) et Scott Redding (OCTO Pramac Yakhnich) ont conclu aux 8e et 9e rangs devant Stefan Bradl (Aprilia Racing Team Gresini) qui complète le top-ten.

52 216 spectateurs ont assisté ce Grand Prix sous un beau soleil et des températures de 25°C et plus de 37°C sur la piste. Ils ont chaleureusement applaudi Marc Marquez, premier Champion du monde moto avec Michelin depuis Nicky Hayden – également avec Repsol Honda Team – en 2006. Michelin va désormais prendre la direction de Phillip Island en Australie et la 16e manche du championnat dont Michelin est sponsor-titre. Le Michelin® Australian Motorcycle Grand Prix se déroulera le 23 dimanche octobre.

Marc Marquez – Repsol Honda Team :

« La course fut difficile car quand on se bat pour le championnat, c’est dur de rester concentré. J’ai débuté la course sur un bon rythme avec mes pneus Michelin et j’ai pu attaquer d’entrée. Puis quand j’ai vu Valentino out sur le panneau, j’ai décidé d’y aller pour la gagne. Puis quand j’ai vu Lorenzo également out, j’ai un peu perdu ma concentration, j’avais hâte de franchir la ligne d’arrivée et de fêter ça ! Les pneus ont vraiment très bien marché en course, la température du pneu avant est montée en raison des conditions différentes aujourd’hui et je n’étais pas certain de la façon dont ils allaient se comporter, mais tout a bien fonctionné. Je tiens à remercier mon technicien Michelin Patrick qui a fait du très bon travail cette saison et qui m’a aidé à comprendre les pneus Michelin, alors un très grand merci à lui, on forme un beau duo. Le début de saison fut un peu difficile car je pilotais depuis longtemps avec les mêmes pneus et quand on change, il faut le temps de comprendre le potentiel des nouveaux produits. Le pneu Michelin arrière est incroyable et je suis très heureux d’être le premier champion avec Michelin depuis de longues années. Chaque fois qu’on rentre en piste on apprend davantage et nous avons tous fait du bon boulot cette année. »

Nicolas Goubert – Directeur adjoint, Directeur technique et Superviseur du programme MotoGP, Michelin Motorsport :

« Tout d’abord, je veux féliciter Marc Marquez et le Repsol Honda Team pour le titre mondial Pilotes aujourd’hui. Marc a mené sa saison avec intelligence et maturité. Il a su très bien s’adapter aux pneus Michelin dans différentes conditions. Alors, au nom de Michelin, bravo à tous. »

« Ce week-end fut une nouvelle étape dans notre apprentissage et nous avons beaucoup appris. Nous savons comment réagir et progresser pour le futur. Nous avons été surpris par les basses températures de piste et le temps que les pneus ont mis pour chauffer lors des séances d’essais. Mais nous avons parlé avec les teams et les pilotes pour expliquer la situation. Nous allons travailler là-dessus pour Motegi en 2017. Place désormais à l’Australie. Tout le monde sait que les pneus sont mis à rude épreuve là-bas. Nous sommes prêts à relever le challenge, nous avons effectué des tests positifs plus tôt dans l’année et avons développé un pneu spécifique pour ce circuit. Ce sera aussi le Michelin® Australian Motorcycle Grand Prix, il sera donc important de donner le meilleur sur notre propre GP ! »

screen-shot-10-17-16-at-01-58-pm

Tous les articles sur : Marc Marquez