Toute la gamme de pneumatiques Michelin a été utilisée aujourd’hui au Sachsenring (Allemagne), lors du GoPro Motorrad Grand Prix Deutschland, pour parer aux conditions changeantes ayant offert une course magnifique remportée par Marc Marquez (Repsol Honda) après à un pit-stop très courageux.

Les pluies diluviennes matinales avaient forcé les pilotes à chausser les derniers MICHELIN Power Rain pour le départ de cette course de 30 tours. Deux nouvelles gommes ont été développées et fabriquées après la dernière épreuve d’Assen, avec, à l’origine, une version soft disponible dans l’allocation pneumatique du week-end. Mais avec une météo annoncée froide et humide pour le jour de la course, Michelin a pris la décision de faire acheminer dans la nuit une version super-soft que les pilotes ont pu tester lors du warm-up matinal. Au départ de la courses, 16 motos en était équipée, les six autres étant chaussées de pneus soft.

Au feu vert, Valentino Rossi (Movistar Yamaha MotoGP) a surpris tout le monde pour mener lors des deux premiers tours, avant d’être doublé par Andrea Dovizioso (Ducati Team), lui-même débordé par Danilo Petrucci (OCTO Pramac Yakhnich). Petrucci a dominé pendant sept tours avant de chuter au 11e tour. Dovizioso a alors retrouvé la première place sur une piste séchant rapidement. S’ensuivi une belle lutte entre les hommes et contre les éléments, avant que les pilotes ne plongent dans la pit-lane pour changer de montures, alors chaussées de pneus mieux adaptés aux conditions. Andrea Iannone (Ducati Team) fut le premier à rouler sur des MICHELIN Power Inter, alors que Marquez a effectué un choix osé, mais judicieux, de passer aux MICHELIN Power Slicks sur une piste encore humide en dehors de la trajectoire. L’Espagnol a remonté ses adversaires pour décrocher une superbe victoire, sa 7e consécutive au Sachsenring toutes catégories confondues.

La bagarre pour les deux autres places du podium s’est intensifiée après les changements de motos et les 93 213 spectateurs en ont eu pour leur argent. Cal Crutchlow – lui aussi en slicks (LCR Honda) – a livré une superbe prestation pour prendre la 2e place et remporter le prix du First Independent Team Rider. Dovizioso, équipé d’un pneu avant Inter et d’un pneu arrière slick, a finalement pris la 3e place après avoir doublé Scott Redding (OCTO Pramac Yakhnich, en Inter) sur la ligne. Iannone a fini 5e devant Dani Pedrosa (Repsol Honda Team) chaussé de slicks. Vainqueur à Assen, Jack Miller (Estrella Galicia 0.0 Marc VDS) a pris la 7e place avec ses slicks. Rossi a franchi la ligne d’arrivée en 8e position sur ses pneus Inter, devant Hector Barbera (Avintia Racing, avant Inter et slick arrière) et Alvaro Bautista (Aprilia Racing Team Gresini, en Inter). Cette grande diversité de choix de pneus a prouvé l’efficacité de toute la gamme Michelin.

Le MotoGP marque sa pause estivale. Les hommes de Michelin vont analyser les datas et les performances de la première moitié de saison avant la reprise du championnat 2016 au Red Bull Ring (Autriche), dimanche 14 août.

Marc Marquez – Repsol Honda Team :

« C’était une course idéale pour tester les pneus ! On est parti en pneus pluie. Après l’expérience d’Assen, Michelin a amélioré le pneu avant qui a bien fonctionné. J’avais opté pour l’extra soft au départ, il était sans doute un peu trop soft pour les conditions, mais c’est mon erreur. Dans cette première partie de course, on s’est élancés sur le mouillé et la piste s’est asséchée. J’étais un peu inquiet au changement de motos, car en slick, sur les portions encore humides, c’est vraiment dangereux. Les Intermédiaires étaient une option, mais moi, j’ai préféré passer directement aux slicks. C’était la meilleure stratégie. Je me suis senti à l’aise tout le week-end et c’est super de marquer encore 25 points aujourd’hui. »

Nicolas GoubertDirecteur adjoint, Directeur technique et Superviseur du programme MotoGP chez Michelin Motorsport :

« Tout d’abord, au nom de Michelin, j’aimerais présenter mes plus sincères condoléances aux familles endeuillées par la tragédie de Nice cette semaine. Michelin est une entreprise française et nous avons été très émus de la minute de silence observée par toute la famille du MotoGP au Sachsenring aujourd’hui. »

« Quant à la course, par où commencer ? Pour nous, le week-end a été très difficile à cause des conditions météo extrêmes, d’une piste très froide vendredi, à la chaleur d’hier, aux fortes pluies et aux conditions instables d’aujourd’hui. Nous avons dû parer à tout et nous sommes heureux du comportement de tous nos pneus. En regardant les prévisions jeudi, nous avons pris la décision de faire acheminer des pneus pluie avant plus soft que ceux de notre paquetage initial, et cela a très bien marché en début de course. Les pilotes ont ensuite effectué des choix de pneus différents en changeant de motos et nous avons vu pour la première fois de la saison des pneus avant Inter en course. Cela nous donnera les datas importants. La décision de Marc de passer directement aux slicks était courageuse, mais c’était la meilleure pour lui. Son pilotage dans ces conditions fut l’un des plus beaux que j’ai vu. Pendant la trêve estivale, on va définir la direction à prendre pour le développement des pneus afin de continuer à proposer à nos pilotes les meilleures options pour toutes les conditions. »

michelin selection

Tous les articles sur : Marc Marquez