La 15e manche du Championnat du monde MotoGPTM 2016, le Motul Grand Prix of Japan (Motegi), marque le début d’une série de trois courses outre-mer en trois week-ends.

Le Japon, l’Australie et la Malaisie attendent Michelin en cette fin de saison MotoGP, à commencer par les 4,801 km du Twin Ring Motegi. Le circuit japonais se caractérise par des freinages violents et de fortes accélérations. Ce tracé technique au revêtement moyennement abrasif va solliciter les pneus MICHELIN Power Slicks. Avec tous ces freinages et accélérations, le centre de la bande de roulement sera la zone la plus exposée du pneumatique. Michelin doit fournir des produits adaptés au profil du circuit et aux basses températures attendues à cette époque de l’année. A l’avant, le choix sera du soft (bande blanche), du medium (sans bande), ou du hard (bande jaune). Pour l’arrière, Michelin propose du soft (bande blanche) et du medium (sans bande) avec une structure asymétrique – épaule droite renforcée – sur les deux versions. La pluie étant souvent de la partie au Japon en octobre, Michelin propose le soft full wet (bande bleue) et le medium wet (sans marquage) pour l’avant et l’arrière, sans oublier les Inters avant et arrière (bande argentée) si les conditions sont changeantes.

Le circuit Twin Ring Motegi est situé à environ trois heures de route au nord de Tokyo, entre les villes de Mito et Utsunomiya. Il a ouvert en 1997 et intégré le calendrier MotoGP en 1999. Il comprend six virages à gauche et huit à droite, dont un vrai 90 degrés au bout d’une descente à fond et d’un freinage très appuyé dans un droite. Ce virage, et bien d’autres, va énormément solliciter le pneu avant dont la stabilité est fondamentale dans ces courbes pour que les pilotes puissent tirer le meilleur comportement et le meilleur freinage de leurs machines.

Pour Michelin et ses partenaires, la 15e manche de la saison s’élancera vendredi 14 octobre avec les deux premières séances d’essais libres. Les qualifications sont programmées samedi après-midi et donneront la grille de départ du Grand Prix of Japan (24 tours). Le feu passera au vert dimanche 16 octobre à 14h00 heure locale (07h00 heure Française)

Piero Taramasso – Manager Deux-roues, Michelin Motorsport :

« Motegi marque le début de trois week-ends très intenses qui nous emmèneront du Japon à la Malaisie en passant par l’Australie. Ces trois courses présentent leurs propres challenges, mais la tâche est difficile aussi pour la logistique. Nous avons besoin de plus de 4000 pneus pour ces trois courses. Certains ont été acheminés par bateau, d’autres arriveront sur chaque circuit par les airs.

« Le circuit de Motegi est très technique avec une surface moyennement abrasive qui donne un bon niveau de grip. Il y a des zones de freinages très violents et des phases de fortes accélérations qui sollicitent beaucoup le centre de la bande de roulement. Notre gamme de pneus a été sélectionnée avec l’objectif d’offrir une grande stabilité exigée par les freinages. Nous n’avons pas beaucoup testé à Motegi avec les pilotes MotoGP, nous allons donc travailler selon notre programme habituel avec chaque team et pilote pour leur offrir le meilleur pour la course. »

racecard

Tous les articles sur :