Michelin a vu la victoire d’un troisième pilote différent en MotoGP™ cette saison avec le succès du héros national Dani Pedrosa (Repsol Honda Team) au Gran Premio Red Bull de España sur le circuit de Jerez (Espagne), quatrième manche du Championnat du monde.

Pedrosa s’était qualifié en pole position hier et l’Espagnol a viré en tête au premier virage. Il ne s’est jamais retourné et a augmenté son avance sur le reste du peloton au fil des 27 tours de course. Une victoire qui restera dans les annales car il s’agissait du 3000e Grand Prix de moto toutes catégories confondues.

Le seul pilote capable de lui résister fut son équipier Marc Marquez (Repsol Honda Team), équipé de pneus MICHELIN Power Slicks hard à l’avant et à l’arrière – Pedrosa avait choisi un hard à l’avant et un medium à l’arrière. Le champion sortant a attaqué fort pour réduire l’écart sur son compatriote, mais il a dû se résoudre à la deuxième place pour marquer de précieux points au Championnat du monde. La dernière marche du podium est occupée par Jorge Lorenzo (Ducati Team), son premier podium avec la marque Ducati. Son choix de pneu medium à l’avant et à l’arrière a encore une fois souligné les différentes options prises par les pilotes parmi plusieurs gommes proposées par Michelin en fonction des machines et des styles de pilotage.

Le prix du First Independent Rider a été attribué à Johan Zarco (Monster Yamaha Tech 3), quatrième, son meilleur résultat, après une course pleine de maturité. Andrea Dovizioso (Ducati Team) a pris la cinquième place devant Maverick Viñales (Movistar Yamaha MotoGP). Danilo Petrucci (OCTO Pramac Racing) a placé une troisième Ducati dans le top-7, alors que Jonas Folger (Monster Yamaha Tech 3) a terminé 8e. Aleix Espargaro (Aprilia Racing Team Gresini) et le leader du championnat Valentino Rossi (Movistar Yamaha MotoGP) complètent le top-10. Rossi reste leader du championnat, mais avec un bien maigre avantage.

La course s’est déroulée sur le sec et par des températures assez élevées qui ont rendu le circuit de Jerez, qui offre d’ordinaire peu de grip, encore plus compliqué avec des degrés d’adhérence très, très faibles. Malgré tout, le temps de course total a été diminué par rapport à l’an passé ; les gommes ont donné le maximum de grip aux pilotes. Ce week-end encore, toute la gamme de pneus Michelin a été utilisée : la pluie du premier jour a permis de rouler les deux centrages des MICHELIN Power Wets avant et arrière, puis tous les types de pneus slicks ont pris la piste, avec différentes combinaisons, avant l’ultime choix pour la course.

Michelin et la plupart des teams MotoGP vont rester à Jerez pour une séance d’essais lundi où une comparaison entre le pneu avant actuel et une version prototype à construction plus dure sera organisée.

La prochaine manche du championnat MotoGP sera à domicile pour Michelin, en France, sur le mythique circuit du Mans, dimanche 21 mai.

Dani Pedrosa – Repsol Honda Team :

« Je suis vraiment très heureux de cette course et du week-end. Les pneus ont très bien fonctionné aujourd’hui en course, malgré des conditions assez spéciales avec très, très peu de grip. C’était plus difficile de gérer les pneus, notamment l’avant avec un grip moins bon qu’aux essais. Il a donc fallu une version hard. J’ai pu contrôler ma première place, même quand Marc poussait fort derrière. Je suis satisfait de ce résultat. C’était une bonne journée pour moi car mes rivaux sont un peu loin et j’ai pu marquer de points importants au championnat.

Nicolas Goubert – Directeur adjoint, Directeur technique et Superviseur du programme MotoGP, Michelin Motorsport :

« C’était un vrai challenge aujourd’hui car la piste n’offrait que vraiment peu de grip. Le revêtement est toujours glissant ici, mais avec les températures s’élevant, l’adhérence diminuait et ceci a surpris les pilotes qui n’avaient pas été exposés à ce phénomène les jours précédents. Ils ont vraiment dû gérer leurs pneumatiques pour en tirer la quintessence, et c’est quelque chose que nous devons prendre en compte à notre prochaine visite à Jerez si les températures sont aussi élevées. La météo fut encore une fois inhabituelle avec de la pluie vendredi pour la première session qui nous a permis d’évaluer nos pneus pluie qui ont très bien fonctionné avec les deux centrages de gomme. Puis lors de l’autre séance d’essais libres et en qualifications, toutes les versions des slicks ont été testées pour trouver les meilleures performances. Et pendant la course, nous avons aussi vu rouler différentes options, les mieux adaptées aux machines et aux pilotes.

« Nous avons désormais une très importante séance d’essais ici à Jerez lundi où nous allons évaluer la direction que nous allons prendre pour le reste de la saison sur la construction du pneu avant. Nous avons hâte d’entamer ces tests et d’être au Mans, chez nous, pour la prochaine course. »

pneus-2