Tous les pneumatiques Michelin slicks de MotoGP™ ont été utilisés lors du NeroGiardini Motorrad Grand Prix von Österreich sur le Red Bull Ring, en Autriche, et ont contribué à une bataille épique en fin de course entre deux pilotes, avant la victoire finale d’Andrea Dovizioso (Ducati Team).

Les six MICHELIN Power Slicks ont été utilisés par les 24 pilotes présents sur la grille de départ, avec différentes combinaisons choisies par les pilotes qui souhaitent tirer les performances optimum des multiples options de pneumatiques proposées. Le poleman Marc Marquez (Repsol Honda Team) avait opté pour un medium à l’avant et un hard à l’arrière, alors que le premier leader Jorge Lorenzo (Ducati Team) était chaussé de medium à l’avant et soft à l’arrière. Lorenzo a pris le meilleur envol et a mené pendant 11 des 28 tours du circuit autrichien long de 4,318 km, avant que Marquez ne passe en tête au 12e tour. Le Champion du monde sortant a tenté de creuser l’écart, mais il était suivi de près par Dovizioso dont la Ducati était équipée d’un medium à l’avant et d’un soft à l’arrière.

Devant 90 411 fans, les deux pilotes ont effectué une fin de course époustouflante en s’échangeant plusieurs fois la première place. Dani Pedrosa (Repsol Honda Team) s’est immiscé brièvement dans la bagarre, mais fut incapable de rester au contact de Dovizioso et Marquez, laissant deux candidats au titre en découdre pour la victoire. Ils étaient équipés de pneus différents à l’arrière de leur machine, mais le grip, la performance et la longévité n’étaient pas un souci ni pour l’un, ni pour l’autre à l’entame du dernier tour. Dovizioso était leader à l’entrée du dernier virage. Marquez a tenté le tout pour le tout avec tout le grip qui lui restait et en utilisant toute la largeur de la piste, mais il n’a pas pu prendre l’avantage sur l’Italien et Dovizioso a coupé la ligne avec moins d’un dixième de seconde d’avance sur son rival – établissant au passage un nouveau record de durée de course. La seconde place de Marquez lui permet de renforcer sa position de leader au championnat, devant son plus proche rival, Dovizioso, à seulement 16 points.

Pedrosa, avec un medium à l’avant et un hard à l’arrière, a pris la 3e place devant Lorenzo. Johann Zarco (Monster Yamaha Tech 3), chaussé d’un soft à l’avant et à l’arrière, a terminé à la 5e place, remporté le prix du First Independent Rider et a établi un nouveau record du tour en 1min24s312 (6e tour), soit une vitesse moyenne de 184,3 km/h. Maverick Viñales (Movistar Yamaha MotoGP) a conclu au 6e rang devant son équipier Valentino Rossi (Movistar Yamaha MotoGP). Alvaro Bautista (Pull&Bear Aspar Racing) a pris la 8e place finale et a battu le record de vitesse sur ce circuit, chronométré à 316.5 km/h. Loris Baz (Reale Avintia Racing) et le wild-card Mika Kallio (Red Bull KTM Racing) complètent le top-ten.

La course s’est déroulée sous les températures les plus élevées du week-end, les choix de pneus furent donc cruciaux et l’offre proposée par Michelin fut certainement un élément déterminant. Cette vaste gamme souligne une fois de plus la volonté de Michelin d’équiper tous les types de machines, tous les pilotes et toutes les marques avec des pneumatiques adaptés à tous les circuits et qui leur donnent l’opportunité de trouver la meilleure gomme pour leurs montures et leurs styles de pilotage.

Michelin et le paddock du MotoGP vont désormais traverser l’Europe et la Manche pour l’Angleterre et le British Grand Prix qui se déroulera à Silverstone dimanche 27 août. 

 Andrea Dovizioso – Ducati Team : 

« Il était difficile de faire le bon choix de pneus ce week-end à cause des températures différentes tous les jours. Finalement, nous avons bien compris les pneus et effectué le bon choix. J’ai pu les gérer et bien finir la course. Je n’ai pas pu démarrer à 100% et finir à 100% car il faut savoir gérer ses gommes sur ce circuit, mais le feeling était vraiment très bon pendant la course avec ces pneus. »

Nicolas Goubert – Directeur adjoint, Directeur technique et Superviseur du programme MotoGP, Michelin Motorsport :

« Nous sommes très satisfaits de ce week-end. Il y avait plusieurs challenges avec les températures de piste différentes, les pilotes n’avaient jamais eu l’opportunité de trouver le rythme avec les pneus qu’ils voulaient utiliser, mais ils ont pu essayer toutes les différentes gommes et ça a payé pour la course. Une fois de plus, les six gommes proposées ont été choisies et la fin de course fut époustouflante entre deux pilotes, l’un chaussé de soft à l’arrière, l’autre d’un hard, ce qui correspond exactement à ce que nous souhaitons faire. On est fier d’avoir participé à ce duel haletant. On est également très heureux d’avoir battu les records de durée de course et de tour, sans oublier celui de la top-speed sur ce circuit. Cela prouve que nos pneus sont constants et performants. Ce n’est pas parce que les résultats ont été positifs ce week-end que l’on va s’arrêter de travailler. On sait que la prochaine course va se dérouler sur un circuit exigeant et sans doute sous une météo changeante, typiquement britannique. Mais nous avons déjà connu des conditions météo difficiles cette saison… »