Direction la Malaisie pour Michelin, et la dernière des trois courses Moto GPTM outre-mer consécutives sur le Sepang International Circuit, le Shell Malaysia Motorcycle Grand Prix, avant-dernière manche de la saison 2016.

Depuis les tests menés par Michelin sur les 5,543 km en février dernier, le circuit a été entièrement re-surfacé et son profil a été partiellement modifié. C’est donc un nouveau challenge qui attend  pilotes, teams et bien sûr Michelin. Néanmoins, une séance de tests a été effectuée à mi-saison avec deux pilotes d’essais et un vainqueur de Grand Prix, Cal Crutchlow, pour permettre au manufacturier de pneumatiques français et aux constructeurs d’appréhender toutes les nouveautés du circuit. A partir des informations recueillies, Michelin est en mesure de proposer une gamme de trois pneus avant MICHELIN Power Slicks soft (bande blanche), medium (sans bande) et hard (bande jaune). Deux versions sont disponibles à l’arrière avec du medium (sans bande) et du hard (bande jaune), ces deux pneus étant asymétriques avec un mélange plus dur côté droit.

Le climat chaud et humide, mais aussi très instable, de cette région sera l’un des éléments principaux ce week-end. Les pluies tropicales sont fréquentes en fin de journée. Pour ces conditions pluvieuses, Michelin propose deux versions du MICHELIN POWER Rain en soft (bande bleue) et medium (sans bande) pour l’avant et l’arrière. La gamme est complétée par le MICHELIN Power Inter (bande argent) pour des conditions de piste séchante. Avec la chaleur, l’asphalte sèche rapidement, c’est aussi l’une des difficultés de Sepang.

Le Sepang International Circuit a été construit en 1998 et a accueilli son premier MotoGP l’année suivante. Son tracé offre des courses passionnantes avec 15 virages différents reliés par deux longues lignes droites de chaque côté des tribunes au style architectural très futuriste. Sepang se trouve à environ 50 km au sud de la capitale malaise Kuala Lumpur et tout près de l’aéroport principal.

Michelin et ses partenaires MotoGP prendront la piste vendredi pour deux séances d’essais libres, suivies de deux supplémentaires le lendemain. Les qualifications sont programmées samedi après-midi. La course, longue de 20 tours, s’élancera dimanche 30 octobre à 15h00 heure locale (8h00 heure française).

Piero Taramasso – Manager Deux-roues, Michelin Motorsport :

« Sepang est la dernière course de cette tournée en Asie-Pacifique, mais on ne va pas la prendre à la légère pour autant ! Le circuit a été re-surfacé depuis nos tests de février dernier effectués avec tous nos partenaires, donc la plupart des datas comme le taux d’usure et le niveau de grip ne sont plus d’actualité. Mais nous avons mené d’autres essais ici à mi-saison, nous avons donc une base de travail pour ce week-end. Il y a deux longues lignes droites et plusieurs zones de freinage violent, la stabilité à l’avant est donc importante à Sepang. Il y a aussi de longues courbes, donc le grip sur l’angle à l’arrière est déterminant. La température peut être très élevée sur la piste. Il faut donc prendre en compte tous ces paramètres pour composer notre gamme de pneus. On sait que le challenge sera encore difficile pour nos pneus, mais c’est notre raison d’être en MotoGP. Plus nous apprendrons, meilleurs nous serons… »

racecard

 

Tous les articles sur :