Les pneumatiques MICHELIN Power Rain hard avant et arrière ont été mis en évidence par Cal Crutchlow (LCR Honda) vainqueur de sa première victoire en MotoGPTM dans des conditions météo changeantes ayant marqué le HJC Helmets Grand Prix České Republiky à Brno.

Crutchlow était l’un des trois pilotes à avoir opté pour des MICHELIN Power Rain hard à l’avant et à l’arrière après qu’une pluie torrentielle a noyé les 5,403 km du circuit ce matin. lL course de 22 tours fut déclarée « wet ». Mais les choix de pneus allaient être cruciaux car la piste commençait à sécher, les cumulus s’éloignaint peu à peu. Crutchlow s’est élancé de la 10e place sur la grille et était relégué au 15e rang à la fin du premier tour, le temps nécessaire pour qu’il puisse trouver les limites de ses pneus et les faire monter idéalement en température. L’Anglais a alors entamé une remontée incroyable pour prendre la tête au 16e tour devant le vainqueur le week-end dernier Andrea Iannone (Ducati Team), et s’échapper devant pour décrocher une victoire historique. Crutchlow est devenu le premier pilote Britannique à gagner un Grand Prix dans la catégorie-reine depuis Barry Sheene en 1981. Cette victoire est également associée au prix du First Independant Team Rider et arrive tout juste trois semaines après la naissance de son premier enfant !

La bataille pour les autres places du podium fut tout simplement épique. Plusieurs pilotes se sont échangés les places d’honneur. Valentino Rossi (Movistar Yamaha MotoGP) a finalement pris la 2e place grâce à son pneu pluie arrière hard – associé à un soft à l’avant – après avoir été rétrogradé en 13e position au 7e tour. Le leader du championnat Marc Marquez (Repsol Honda Team) complète le podium final. Equipé de pneus pluie avant et arrière soft, il a dû économiser ses gommes sur la piste séchante pour décrocher une belle 3e place. Loris Baz (Avintia Racing) a démontré toutes ses capacités sous la pluie en prenant la 4e place (lui aussi chaussé de deux pneus hard) – et mène un quintet de Ducati avec son équipier Hector Barbera (Avintia Racing) 5e, Eugene Laverty (Pull & Bear Aspar Team) 6e et Danilo Petrucci (OCTO Pramac Yakhnich) 7e et le vainqueur du GP d’Autriche Andrea Iannone (Ducati Team) 8e. Maverick Viñales (Team SUZUKI ECSTAR) a ramené sa Suzuki à la 9e place devant Tito Rabat (Estrella Galicia 0,0 Marc VDS), le 3e pilote équipé en hard à l’avant et à l’arrière.

Les conditions météo ont poussé plusieurs pilotes à opter pour des gommes soft à l’avant et à l’arrière car ils attendaient soit le retour de la pluie, soit du grand beau temps et donc un changement de moto. Mais la météo en a décidé autrement et la longévité du pneu fut un facteur clé, notamment sur une piste s’asséchant. Ces circonstances particulières ont contraint certains pilotes à préserver leurs pneus pluie soft qui ne sont pas conçus pour un asphalte séchant, alors que d’autres ont su tirer profit de leur bon choix de gomme. En tout cas, cette course fut très intéressante et a enthousiasmé les 82 066 fans ayant fait le déplacement. A noter qu’aucune chute ne fut à déplorer sur les 22 tours de course.

Michelin reste à Brno pour une journée de test lundi, avant de traverser la Manche pour le British Grand Prix de Silverstone dimanche 4 septembre.

Cal Crutchlow – LCR Honda :

« Je suis très, très heureux de remporter cette victoire aujourd’hui. C’est un moment important dans ma carrière. J’étais passé près plusieurs fois… Je suis vraiment très satisfait de mon choix de pneus. On a fait ce pari après avoir discuté avec Michelin sur la grille de depart. J’ai dit que j’y allais avec deux hard et ils m’ont répondu qu’ils pensaient que c’était le bon choix. Je l’ai su après trois ou quatre tours, mais ce fut tout de même difficile de gérer les pneus en début de course parce qu’il fallait les mettre en température. Je suis très heureux, pour moi et mon team. »

Nicolas GoubertDirecteur adjoint, Directeur technique et Superviseur du programme MotoGP, Michelin Motorsport :

« Nous avons vécu une nouvelle course étrange aujourd’hui avec des conditions changeantes et des choix de pneus qui ont joué un rôle déterminant dans le résultat final. Les trois premiers avaient opté pour des combinaisons avant-arrière différentes entre soft et hard et en ont tiré la quintessence sur une piste séchante. Cal Crutchlow a effectué un choix courageux avec deux hard. Au fil de la course, il paraissait évident que c’était le meilleur choix pour lui. D’autres pilotes ont souffert d’usure importante sur la version soft sur une piste sèche, ce pneu est conçu pour évoluer sur un asphalte détrempé. »

« Avant ce Grand Prix, nous étions satisfaits des performances de nos pneus slicks sur le circuit de Brno. Le nouveau pneu arrière que nous avions apporté ici a offert davantage de motricité aux pilotes et a permis à Marc Marquez de signer le meilleur tour à moto jamais réalisé sur ce circuit. Jorge Lorenzo a lui amélioré le record. Nous avons franchi une nouvelle étape cette saison. Nous avons désormais une journée d’essais ici au cours de laquelle nous allons travailler sur les stratégies pour le reste de la saison et aussi sur des nouveautés pour 2017. »

Tous les articles sur : Cal Crutchlow