Direction l’avant-dernière épreuve de cette saison de MotoGP™ passionnante et le circuit de Sepang (Malaisie) pour le Shell Malaysia Motorcycle Grand Prix.

La manche malaise est souvent imprévisible avec des températures extrêmement élevées, des pluies torrentielles qui peuvent inonder la piste en un instant, une humidité et une moiteur permanentes à cette époque de l’année. Les pneus doivent donc performer sur cette surface abrasive aux heures les plus chaudes de la journée – sur une piste qui peut alors dépasser les 50°C. Les MICHELIN Power Slicks vont être sollicités à l’extrême pour donner aux pilotes performance et longévité nécessaires pour cette course de 20 tours sur les 5,543 km du circuit. Les choix de gommes seront déterminants. La gamme de pneus proposée par Michelin se compose de soft, medium et hard pour l’avant et l’arrière, les pneus arrière étant asymétriques avec un côté droit plus dur pour limiter l’usure due au plus grand nombre de courbes de ce côté-là.

Le Sepang International Circuit a accueilli son premier MotoGP en 1999 et, depuis, figure chaque année au calendrier. Les installations sont modernes et le profil du circuit offre divers challenges aux pilotes, constructeurs et partenaires techniques. Sepang est utilisé comme piste d’essais en hiver. Ses 15 virages – 5 à gauche et 10 à droite – sont entrecoupés par deux longues lignes droites de chaque côté d’immenses tribunes qui seront sans doute remplies ce week-end. Il y a forts risques de pluie et les MICHELIN Power Rain seront certainement utilisés ce week-end. La gamme se compose d’un soft et d’un medium pour l’avant et l’arrière.

Michelin et le MotoGP prendront la piste vendredi pour deux séances d’essais libres. Deux autres suivront le lendemain. Les qualifications, où les pilotes vont tout donner pour décrocher les meilleures places sur la grille de départ, sont programmées samedi après-midi. La course s’élancera dimanche 29 octobre à 15h00 heure locale (8h00 heure française).

Piero Taramasso – Manager Deux-roues, Michelin Motorsport :

« Sepang est la pénultième manche de la saison et la dernière d’une série de trois courses outre-mer d’affilée. C’est une épreuve qui réclame beaucoup d’attention car il peut faire très, très chaud et la surface est très abrasive. Il faut donc des pneus capables de supporter les conditions extrêmes. Le circuit a été re-surfacé en 2016. Nous avions donc les données de la précédente édition et celles des essais hivernaux pour développer les meilleurs produits possibles pour le circuit malais. Notre volonté est de toujours concevoir les meilleurs pneumatiques pour chaque piste. Sepang nous offre l’opportunité de jauger la performance de nos pneus dans des conditions extrêmes, cette course est donc importante pour nous et notre programme de développement. »

 

Tous les articles sur les Pilotes :

Tous les articles sur les Teams :