Michelin est en route pour l’Italie et la 13e manche du Championnat du monde MotoGP 2017 sur le Misano World Circuit Marco Simoncelli pour le Gran Premio Tribul Mastercard di San Marino e della Riviera di Rimini.

Avec 10 virages à droite et six à gauche, les 4,226 km du circuit sont particulièrement exigeants. Michelin a donc pris la décision d’offrir aux pilotes différentes options pneumatiques au lieu des habituels choix soft, medium et hard. Pour affronter les hautes températures, l’abrasivité de l’asphalte et les charges importantes subies par les pneus, Michelin propose deux medium et un hard pour l’avant, et idem pour l’arrière. Chaque pilote dispose toujours de trois avant et de trois arrière, mais avec moins de gommes disponibles.

Pour l’avant, un des deux medium est identique du point de vue de la construction à celui qui officie depuis le Mugello – le hard est lui aussi basé sur cette structure -, alors que le second medium est davantage un « pneu Misano ». Il a été conçu pour donner plus de stabilité au freinage et en courbe pour ce tracé inhabituel, et il a été testé cette saison pour validation. Cette même structure a été utilisée en 2016 avec un profil différent et avait été plébiscitée par la plupart des pilotes. Les trois pneus sont disponibles en version symétrique.

Les pneus arrière MICHELIN Power Slicks sont tous asymétriques avec une épaule droite renforcée. Deux versions medium sont proposées, l’une des deux offrant un warm-up un peu plus rapide pour les pilotes qui souhaitent avoir des pneus à température le plus vite possible.  La décision de Michelin de proposer deux medium confirme l’engagement total de la marque pour offrir les meilleurs pneus pour chaque pilote sur chaque course et donner plusieurs choix aux constructeurs.

Misano a organisé son premier Grand Prix moto en 1980 et après un court break, il figure de façon continue au calendrier depuis 2007. Le GP de San Marino est aujourd’hui basé sur la côte adriatique après avoir fréquenté Imola et le Mugello. Construite en 1972, la piste a subi plusieurs modifications, dont un changement de sens passant d’anti-horaire à horaire pour le retour du MotoGP en 2007. Le circuit a été rebaptisé en 2012 en hommage au héros local Marco Simoncelli disparu en 2011. Située près des stations balnéaires de Rimini, Riccione et Cattolica, l’épreuve attire toujours une foule immense. Malgré son emplacement, le circuit peut être copieusement arrosé. Les pneus pluie MICHELIN Power Rain sont disponibles en soft et medium pour l’avant et l’arrière, avec un medium arrière asymétrique.

Les préparatifs pour cette course 28 tours débuteront par deux séances d’essais libres le vendredi, suivies par deux autres le lendemain avant les qualifications samedi après-midi. La 13e manche du championnat s’élancera à 14h00 dimanche 10 septembre.

Piero Taramasso – Manager Deux-roues, Michelin Motorsport :

 « Misano est un circuit difficile et compliqué. Il peut générer beaucoup de thermique aux pneumatiques car les motos passent beaucoup de temps sur l’angle. Avec 10 virages à droite et seulement 6 à gauche, Misano est plus éprouvant pour l’épaule droite du pneu arrière. L’an passé, nous avions été très satisfaits des performances de tous nos pneus et nous avions battus certains records. On aimerait évidement les battre à nouveau cette année ! Mais notre plus gros motif de satisfaction était la constance et la longévité des pneus lors de la course dans des conditions très chaudes et exigeantes, et sur un revêtement abrasif. Nous avons récemment effectué des tests sur ce circuit avec plusieurs top pilotes, nous disposons donc de datas précieux pour débuter le week-end. A Misano, on entame le dernier tiers de cette saison vraiment passionnante et à n’en pas douter, les spectateurs viendront en masse ce week-end pour assister à l’une des plus belles bagarres du championnat. »

Tous les articles sur les Pilotes :

Tous les articles sur les Teams :