Avec des températures polaires, un vent à décorner les bœufs et des torrents de pluie, les pilotes du Team Estrella Galicia 0,0 Marc VDS ont vécu une première journée d’essais des plus frustrantes sur le circuit de Phillip Island, hôte ce week-end du Grand Prix d’Australie.

Miller et Rabat ont rencontré ce matin des conditions très délicates pour aller chatouiller le chrono. Avec une température de l’ordre de 12 degrés, les deux hommes ont dû composer avec une piste particulièrement glissante.

Longtemps leader, Miller a régalé le public détrempé en terminant la séance en troisième position. Le pilote australien, qui n’avait pas encore eu l’occasion de rouler chez lui depuis son historique victoire aux Pays-Bas, a semblé aussi à l’aise qu’il l’avait été à Assen en ne terminant qu’à 0,5 seconde de Cal Crutchlow avec un tour en 1’41.457.

Rabat a lui aussi amélioré ses chronos au fil des tours pour finir devant des pilotes tels qu’Aleix Espargaro, Hector Barbera ainsi que le triple champion du monde MotoGP Jorge Lorenzo.

Rabat s’est ainsi offert le quinzième temps ce matin en 1’44.178, et il pensait faire mieux cet après-midi en FP2. Malheureusement, l’Espagnol qui fut l’un des six pilotes à prendre la piste cet après-midi, n’a pu progresser sur un circuit dont l’état n’a fait que se détériorer. La pluie ne voulant pas s’arrêter, c’est elle qui a eu raison de la FP2. D’abord interrompue puis retardée, la FP2 a finalement écourtée après trente minutes.

Jack Miller : 3e – 1’41”457
« J’ai Je dois dire que les conditions étaient atroces aujourd’hui. La première chose que je dois faire c’est donc de remercier les fans australiens qui ont bravé la pluie pour m’encourager. On a pu rouler ce matin sous la pluie dans des conditions qui nous ont permis de travailler sur les réglages de la moto, mais cette après-midi c’était beaucoup trop dangereux. C’est triste que nous n’ayons pas pu assurer le spectacle, mais arrêter la séance était la décision à prendre. Heureusement, les prévisions météorologiques annoncent une amélioration pour demain. On devrait donc pouvoir travailler normalement. J’avais un bon rythme ce matin sous la pluie et je ne pense que cette journée aura trop de conséquences sur la course si demain la piste est sèche. »

Tito Rabat : 15e – 1’44”178
« La journée a été très difficile à cause de la météo, mais je suis néanmoins content de ma séance de ce matin. J’étais dans un bon rythme et j’avais de bonnes sensations sur la moto. Cet après-midi, en revanche, on ne pouvait pas rouler. Malheureusement, il semblerait qu’il pleuve encore demain. Les conditions devraient toutefois être un peu meilleures et nous laisser rouler. On verra ensuite ce dimanche nous réserve pour la course. Les conditions sont très changeantes ici et il faut être en mesure de s’adapter rapidement. J’ai pris la piste cet après-midi pour faire un ou deux tours mais les conditions étaient affreuses. Je glissais de partout, et arrêter la séance au drapeau était incontestablement la décision à prendre. »

Michael Bartholemy : Team Principal
« Cette journée aura malheureusement été dominée par les conditions météos. Je dois néanmoins dire que Jack et Tito ont bien roulé ce matin en FP1. On savait que Jack était rapide sous la pluie depuis sa victoire à Assen, mais je suis content de sa troisième place. C’est une bonne chose pour sa confiance et son moral après son week-end difficile au Japon. Tito était lui aussi dans le rythme, il a d’ailleurs devancé quelques pointures. J’espère maintenant que les conditions vont s’améliorer à partir de demain car sinon le week-end risque d’être compliqué pour tout le monde. »

Tous les articles sur : Esteve Rabat, Jack Miller