Gonflé à bloc après sa magnifique victoire à Assen le mois dernier, le pilote du Team Estrella Galicia 0,0 Marc VDS entend bien surfer sur la vague du succès à l’occasion du Grand Prix d’Allemagne MotoGP organisé ce week-end sur le circuit du Sachsenring.

Miller est rentré dans l’histoire au Dutch TT en devenant le douzième Australien à s’imposer en classe reine et le premier pilote vainqueur en Moto3 et en MotoGP. Par ailleurs dixième plus jeune vainqueur de la catégorie, le pilote du Team Estrella Galicia 0,0 Marc VDS est désormais concentré sur la prochaine étape au Sachsenring.

Miller a fait ses débuts en Grands Prix 125 sur ce circuit en 2011, et il s’y est imposé en 2014 dans la catégorie Moto3 après s’être élancé de la pole position. Ce week-end, il visera son sixième top dix d’affilée et pourra pour cela compter sur l’entraînement en motocross qu’il a pu reprendre depuis Assen.

Pour la première fois depuis sa blessure à la cheville du mois de janvier, l’Australien a en effet participé à trois journée de off-road. Il a ainsi pu mesurer les progrès réalisés au niveau de sa jambe, aussi bien en termes de force que de mobilité.

Tito Rabat entend lui aussi profiter des plaisirs qu’offre le circuit du Sachsenring avec ses dix virages à gauche et ses virages à droite. Depuis sa fracture de la clavicule en Italie, le pilote du Team Estrella Galicia vient d’enchaîner deux courses dans les points.

A la veille d’un break estival de trois semaines, Miller et Rabat peuvent par ailleurs se montrer optimistes, le circuit du Sachsenring semblant plutôt bien réussir aux pilotes Honda. Depuis 2009, la victoire n’a plus échappé en Allemagne au premier constructeur mondial.

Jack Miller :
« A Assen, j’ai réalisé un rêve, mais il faut désormais regarder devant et se concentrer pour faire du mieux possible en Allemagne. Ça ne sera pas un week-end facile mais le Sachsenring est un circuit que j’aime sur lequel j’ai déjà connu le succès. Ce qui est encourageant, c’est que cette piste semble bien convenir à la Honda. Nous avons des raisons d’être optimistes, surtout que ma victoire m’a mis en confiance. Je suis certain que nous pouvons faire bien ce week-end et ainsi confirmé les progrès réalisés au cours des quatre derniers Grands Prix. Ma jambe va de mieux en mieux et cela va également m’aider. Depuis Assen, j’ai pu remonter sur ma moto de cross, ce que je n’avais été en mesure de faire depuis on accident du mois de janvier. J’ai retrouvé la force mais il me manque encore un peu de mouvement du fait de le ferraille qu’on m’a mise dans la cheville. On va continuer à travailler quoi qu’il en soit en espérant revivre au plus vite l’émotion que nous avons connue aux Pays-Bas. »

Tito Rabat :
« Je suis content de mes performances depuis mon retour après ma blessure du Mugello. J’ai eu du mal à Montmelo mais j’ai tout de même pu marquer quelques points. Quant à Assen, j’avais des problèmes avec mon épaule dans les changements de direction mais j’ai pu là-encore m’en sortir pas trop mal. Je me suis bien préparé pour le Sachsenring qui marquera le cap de la moitié de ma première saison en MotoGP. J’ai beaucoup appris durant ces premières courses afin de pouvoir être plus compétitif pour la suite. Je pense que la configuration du circuit, les caractéristiques de la Honda et mon pilotage peuvent former une bonne combinaison ce week-end. J’espère ainsi pouvoir obtenir en Allemagne mon meilleur résultat de la saison. »

Michael Bartholemy : Team Principal
« La victoire de Jack à Assen restera une expérience inoubliable pour toute l’équipe, surtout qu’elle avait été précédée par le premier podium de Franco un peu plus tôt. Il faut désormais nous remettre au boulot et nous concentrer pour le prochain rendez-vous en Allemagne. Le Sachsenring est un circuit difficile mais c’est aussi un tracé où les Honda ont bien fonctionné l’an dernier . J’espère que Jack et Tito en profiteront ce week-end après cette sortie à Assen qui les a mis en confiance. Je sais qu’ils veulent l’un et l’autre conclure la première moitié du championnat sur une bonne note et je suis certain qu’ils peuvent encore franchir une marche avec la moto au Sachsenring »

Tous les articles sur : Esteve Rabat, Esteve Tito Rabat, Jack Miller