Les pilotes du Team Estrella Galicia 0,0 Marc VDS, Jack Miller et Tito Rabat, ont dû composer avec un ciel nuageux et une température plutôt fraîche lors de la première journée d’essais du Grand Prix de Grande-Bretagne organisé ce week-end sur le circuit de Silverstone.

Pour Miller, cette journée marquait le retour à la compétition après que l’Australien a dû déclarer forfait à Spielberg et à Brno. Sans surprise, le pilote du Team Estrella Galicia 0,0 Marc VDS a profité de la première séance pour reprendre tranquillement ses marques avec sa Honda RC213V.

Ayant travaillé d’arrache-pied pour retrouver la forme afin d’affronter les nombreuses difficultés d’un circuit composé d’enchaînements de virages techniques et rapides, Miller a malheureusement souffert pour sa reprise de son poignet droit. Un poignet victime d’une fracture lors de la chute de l’Australien au warm up du Grand Prix d’Autriche.

Surmontant la douleur, le pilote du Team Estrella Galicia 0,0 Marc VDS est parvenu à gagner deux secondes en FP2 pour terminer la journée en dix-septième position.

Rabat, qui effectuait aujourd’hui ses premiers tours de roue à Silverstone au guidon d’un prototype de 1000 cm3, l’affaire n’a pas été simple. Manquant de confiance pour attaquer les changements de direction les plus rapides, comme dans les secteurs de Maggotts et Beckets, le pilote du Team Estrella Galicia a également souffert de problèmes de motricité sur certaines accélérations.

Ayant tout de même amélioré ses chronos en FP2 d’une bonne seconde, Rabat est otpimiste pour demain. L’Espagnol est bien décidé à continuer à progresser lors des dernières séances libres ainsi qu’en qualification.

Jack Miller : 17e – 2’03.631
« Je suis plutôt content de la journée compte tenu des problèmes que me pose mon poignet. Mon dos ne me gêne pas, mais nous avons découvert après ma chute en Autriche que je souffrais aussi d’une petite fracture au niveau de la paume de la main et cela ne me facilite pas les choses. Je peux freiner correctement en ligne droite, mais j’ai plus de mal à attraper les freins dans les courbes à droite quand je dois bouger mon poignet. Je mets de la glace quand je m’arrête et je pense que cela va s’améliorer et que tout ira bien pour la course. J’ai plutôt bine roulé compte tenu que je n’étais pas remonté sur la moto depuis ma chute en Autriche. J’ai une bonne marge de progression, mais l’objectif ce week-end est de rester en selle pour me remettre en forme afin de préparer au mieux les dernières courses de la saison. »

Tito Rabat : 21e – 2’05.196
« Silverstone est un circuit long et rapide qui nécessite pas mal d’efforts pour rouler vite. Pour l’instant je ne suis pas suffisamment en confiance pour attaquer comme il le faudrait. Je manque de grip à l’arrière et il faut que nous trouvions une solution. Pour l’instant, la seule chose que je peux faire c’est rester motivé et ne pas baisser la tête durant cette période difficile. Les chronos ne sont pas terribles mais demain sera un autre jour. Je vais bosser dur pour redresser la barre afin de retrouver la confiance et la vitesse. »

Michael Bartholemy : Team Principal
« Cette première journée à Silverstone a été difficile, aussi bien pour Jack que pour Tito. Jack n’a pas trop forcé et on peut comprendre pourquoi. Les conditions étaient moyennes avec une température assez fraîche et il n’avait pas envie de prendre de risques pour ne pas compromettre tout le travail réalisé pour être prêt ce week-end. Il en a gardé dans la manche pour la suite du week-end. Il souffre un peu de sa main mais je pense que nous avons de bons réglages et que cela va l’aider demain à attaquer un peu plus fort. Tito est en difficulté, nous ne pouvons masquer cette évidence. Il est un peu perdu et Silverstone n’est pas un circuit facile avec une MotoGP. La seule chose que nous pouvons faire c’est de travailler pour l’aider à se sentir plus à l’aise afin de tirer le meilleur de son matériel. »

Tous les articles sur : Esteve Rabat, Jack Miller