Jack Miller et Tito Rabat embarquent cette semaine pour une aventure de deux semaines sur le continent américain. Les deux pilotes du Team Estrella Galicia 0,0 Marc VDS préparent ce voyage avec confiance après une entame positive au Qatar.

Lors de la première épreuve de la saison à Doha, Miller et Rabat ont en effet réussi à renverser la vapeur après des essais difficiles pour rentrer dans les points à l’arrivée de la course.

Un double top quinze sera de nouveau l’objectif ce week-end en Argentine sur le circuit rapide et technique de Termas de Rio Hondo.

Même si Rabat et Miller connaissent la piste, ce sera pour eux un voyage en terre inconnue puisque ni l’un ni l’autre n’a roulé sur les 4,806 km du circuit argentin en pneus Michelin.

Miller pense pouvoir se rapprocher du top dix à Termas de Rio Hondo, circuit où l’Australien avait réalisé l’an dernier une de ses meilleures sorties pour ses débuts en MotoGP. Miller avait terminé meilleur pilote de la classe Open après une mémorable bataille qui avait opposé huit pilotes pour l’attribution de la douzième place.

Rabat a lui de bons souvenirs d’Argentine. En 2014, alors en route pour le titre de champion du monde Moto2, l’Espagnol avait gagné la course après s’être élancé de la pole position.

Ce week-end, Rabat entend réduire l’écart sur les meilleurs en améliorant sa confiance et son expérience au guidon de sa Honda RC213V.

Jack Miller :
« Je suis vraiment positif pour ce déplacement en Argentine car j’ai travaillé dur pour améliorer ma condition physique. J’ai marché cinq heures en montagne et je sens que j’ai retrouvé pas mal de mobilité au niveau de ma cheville. Je progresse de jour en jour depuis mon accident du mois de janvier. Je pense que ce circuit sera plus adapté à la Honda, et de mon côté je l’apprécie. Je suis confiant dans nos chances de mettre judicieusement à profit l’expérience engrangée au Qatar. »

Tito Rabat :
« Mes débuts en MotoGP au Qatar ont été difficiles, mais j’ai acquis de l’expérience qui devrait m’aider pour la suite. Bien évidemment, nous aurions aimé finir plus près des premiers, mais je n’ai pris aucun risque car il fallait que je reste sur la moto pour apprendre. L’Argentine sera un nouveau challenge difficile car je n’ai piloté de MotoGP sur ce circuit. J’ai de bons souvenirs de cette piste depuis 2014 et la Honda y a obtenu de bons résultats en MotoGP. L’un dans l’autre je devrais être plus performant ce week-end. Je vais essayer d’avancer step by step, et il faudra faire un maximum de tours aux essais pour cerner les références par rapport au Moto2. Quoi qu’il en soit, l’objectif le plus important sera de faire mieux qu’au Qatar, aussi bien au niveau de la position à l’arrivée de la course qu’à celui de l’écart avec le groupe de tête. »

Tous les articles sur les Pilotes : Esteve Tito Rabat, Jack Miller

Tous les articles sur les Teams : Marc VDS Racing Team