Pour les débuts de Michelin en MotoGPTM sur le circuit Red Bull Ring de Spielberg (Autriche) à l’occasion du NeroGiardini Motorrad Grand Prix von Österreich, le pilote Ducati Andrea Iannone a remporté sa première grande victoire mondiale.

Qualifié en pole position, Iannone était le seul pilote à avoir opté pour le nouveau MICHELIN POWER Slick medium à l’arrière, un pneu développé tout spécialement pour le tracé autrichien après une récente séance d’essais effectuée sur place. L’Italien a pris un bon départ et a mené pratiquement tout le premier tour avant d’être doublé par Valentino Rossi (Movistar Yamaha) juste avant la ligne. Une incroyable bagarre s’est alors installée en tête entre ces deux hommes rejoints par quatre autres pilotes, Andrea Dovizioso (Ducati Team), Jorge Lorenzo (Movistar Yamaha), Marc Marquez (Repsol Honda) et Maverick Viñales (Team SUZUKI ECSTAR). Dovizioso a relayé son équipier en tête au 10e tour. Andrea – désormais le plus jeune pilote à compter 250 départs en Grand Prix – a tenu la première place pendant 10 tours, avant d’en être dépossédé par Iannone au 21e tour. Malgré tous les efforts de Dovizioso, Iannone a tiré profit de ses pneumatiques pour signer le meilleur chrono au 24e tour et pratiquement améliorer dans son dernier tour, confirmant ainsi la longévité exceptionnelle des dernières gommes Michelin. Iannone s’est imposé devant son équipier Dovizioso pour offrir une première victoire en MotoGP à Ducati depuis 2010. La marque italienne signe son premier doublé depuis 2007. Iannone est aussi le cinquième vainqueur différent en MotoGP cette année, ce qui n’était plus arrivé depuis 2009.

Derrière, la bagarre fut magnifique puisque les Yamaha de Lorenzo et de Rossi sont restées en embuscade sur les 28 tours de course. Lorenzo a pris l’ascendant sur son équipier pour monter sur le podium final, alors que le leader du championnat Marquez a pris la 5e place devant Viñales. Dani Pedrosa (Repsol Honda) a terminé 7e devant Scott Redding (OCTO Pramac Yakhnich) vainqueur du First Independant Team Rider. Le top-ten est complété par Bradley Smith (Monster Yamaha Tech 3) et Pol Espargaro (Monster Yamaha Tech 3). Grâce aux nouveaux pneus Michelin, aucune chute ne fut à déplorer, hormis celle occasionnée par un contact entre deux pilotes.

La course s’est déroulée sous un beau soleil et sur une piste chauffée à 46°C, ce qui souligne également la performance des pneumatiques sur ce tracé technique et abrasif. Quelque 95 000 spectateurs avaient fait le déplacement aujourd’hui, portant l’affluence du week-end à 216 000, la plus importante de la saison jusque-là.

Michelin et le paddock du MotoGP vont désormais se rendre en République tchèque, à Brno, pour un second Grand Prix d’affilée et la 11e manche du championnat le dimanche 21 août.

Andrea Iannone – Ducati Team :

« Michelin a beaucoup travaillé depuis les tests pour proposer des nouveaux produits très robustes et compétitifs, je suis très, très satisfait. Depuis le début d’année, courses après courses,  tests après tests, petit à petit, les pneus Michelin s’améliorent et sont toujours plus performants, ce qui est intéressant pour tout le monde. »

Nicolas GoubertDirecteur adjoint, Directeur technique et Superviseur du programme MotoGP chez Michelin Motorsport :

« Nous sommes satisfaits de notre week-end à Spielberg. C’était très positif et on a démontré que nos pneus fonctionnent bien dans différentes conditions. Vendredi, en début de week-end, il faisait froid avec des températures de 15°C. Nous avons approché les 50°C en course aujourd’hui et nos pneus ont très bien réagi. On s’attendait à un duel de Ducati et ce fut le cas, mais les deux Yamaha ont réduit l’écart tout au long du week-end, ce qui nous a offert une course disputée et intéressante. Voir les meilleurs chronos s’établir en fin de Grand Prix prouve l’efficacité de notre travail et de n’avoir aucune chute à cause des pneus sur les 28 tours de course est aussi extrêmement positif quant à la direction que nous suivons. Place désormais à Brno où de nouveaux pneus seront utilisés pour la première fois depuis les tests de Barcelone. On espère que ce sera un « step » supplémentaire dans la performance et que l’on offrira aux pilotes une motricité encore supérieure. »

pneus 2

Tous les articles sur :