La première journée d’essais du Grand Prix de Catalogne s’est avérée délicate pour les pilotes du Team Estrella Galicia 0,0 Marc VDS, Jack Miller et Tito Rabat.

Avec une température de piste assez élevée, Miller et Rabat se sont appliqués à chercher du grip lors de l’entame du septième round du championnat du monde MotoGP 2016.

Miller a terminé cette première journée en 20e position après être tombé à deux reprises. Une première fois ce matin dans le virage numéro deux et une seconde fois cet après-midi en FP2 dans le virage numéro trois. Miller va désormais se concentrer pour améliorer sa confiance dans le premier et le dernier secteurs du rapide circuit de Barcelone avant la séance de qualification de demain après-midi.

Tito Rabat a lui été le héros de la journée. L’Espagnol de 26 ans a en effet repris le guidon de sa Honda RC213V seulement treize jours après s’être fracturé la clavicule gauche sur le circuit du Mugello.

Par chance, Rabat n’a pas aggravé sa blessure en chutant ce matin dans le deuxième virage. Son courage et sa détermination ont même récompensés cet après-midi, le pilote du Team Estrella Galicia 0,0 ayant considérablement amélioré ses chronos en FP2.

En gagnant une seconde et demie, Rabat ne termine qu’à 0,027 seconde de Miller et réduit l’écart sur les meilleurs de trois à deux secondes.

Jack Miller : 20e – 1’43.621
« La journée n’a pas été facile car j’ai eu du mal à trouver le bon feeling avec ma moto dans les premier et dernier secteurs. Il y a de nombreux virages où il faut jeter la moto et où c’est compliqué quand tu manques de confiance dans l’avant. J’ai justement perdu cet avant dans mes deux chutes et je ne suis bien évidemment pas content. Il faut maintenant trouver une solution pour retrouver cette confiance et ce feeling. C’est compliqué mais l’équipe et moi travaillons pour y parvenir afin d’être davantage compétitifs pour la suite du week-end. Il nous manque assurément un petit quelque chose qu’il nous faut trouver avec les réglages d’ici demain. »

Tito Rabat : 21e – 1’43.648
« Après tout le boulot que j’ai réalisé pour revenir à la compétition après ma chute au Mugello, je n’avais vraiment pas besoin de tomber à nouveau ce matin et de finir à trois secondes cette première séance d’essais. Heureusement nous avons réussi à franchir une grosse marche cet après-midi, et l’écart avec les premiers est désormais identique à ce qu’il était vendredi en Italie. Cela signifie que nous avons bien travaillé et que nous pouvons être optimistes pour demain et espérer d’autres progrès. Physiquement je ne suis pas trop mal, et c’est un super feeling que de rouler devant son public. »

Michael Bartholemy : Team Principal
« Ça a été une journée difficile et il faut reconnaître que Jack et Tito ont tâté un peu trop souvent le bitume. On était assez inquiets quand Tito est tombé car il a tapé fort sur son épaule gauche blessée au Mugello. Il ne faut pas oublier que Jack traîne toujours les séquelles de la blessure qu’il a contractée l’hiver dernier à l’entraînement. C’est donc positif qu’ils aient pu se relever l’un et l’autre sans dommage. Leur position n’est pas terrible et si nous pouvons encore gagner deux ou trois dixièmes d’ici demain, la situation sera sans nul doute différente. »

Tous les articles sur : Esteve Rabat, Esteve Tito Rabat, Jack Miller