Après avoir manqué le Grand Prix de Barcelone et le Dutch TT, Loris Baz fait son retour dans le paddock MotoGP ce week-end pour le Grand Prix d’Allemagne au Sachsenring.
Le Français a travaillé dur ces dernières semaines pour préparer son retour dans les meilleures conditions possible. Loris souffre toujours légèrement du pied droit, mais il a pour objectif premier de retrouver la confiance au guidon de sa Ducati GP14.2 avant la trêve estivale.
Pour la première séance d’essais libres, le Haut-Savoyard a doucement repris ses marques en bouclant un total de trois tours avant l’arrivée de la pluie qui est venue perturber ce retour en piste. Cet après-midi, il a été en mesure de boucler 18 tours rapides. Il enregistre son meilleur temps à moins de trois secondes du temps de référence.
Si le Français ne se fixe pas de résultats particuliers ce week-end, il espère néanmoins retrouver ses marques afin de se rapprocher progressivement du peloton, voire des points, à l’issue d’une course que l’on attend mouvementée dimanche.
Loris Baz: “Cette journée a été compliquée en raison des conditions vraiment difficiles. Nous n’avons presque pas roulé ce matin. J’avais besoin de boucler quelques tours pour reprendre confiance. Cet après-midi, j’ai eu une bonne surprise : mon pied ne me fait pas du tout souffrir. Je manque simplement de force et il fatigue plus vite. Évidemment, sur la durée d’une course, je pense que cela sera plus délicat, mais c’est bien mieux que ce à quoi je m’attendais.
Hormis quelques soucis que nous devons régler, nous ne sommes pas si éloignés au classement. Après quelques semaines loin des circuits, je suis content de cette journée de reprise.
Nous n’avons pas réellement d’objectifs pour le reste du week-end. Tout dépendra des conditions, mais nous essaierons de gagner quelques places au fur et à mesure des séances tout en améliorant notre rythme. Nous voulons être prêts pour la course dimanche.
J’ai repris l’entrainement il y a deux semaines seulement et je pense que si la pluie venait à tomber dimanche, cela m’aiderait. La course est longue et le circuit est éprouvant physiquement.”

Tous les articles sur :