Valentino Rossi et les nouvelles gommes Michelin ont remporté une superbe victoire au MotoGPTM de Catalunya cet après-midi. Le nonuple Champion du monde a remonté ses principaux rivaux pour décrocher son septième succès en catégorie reine sur le circuit de Montmélo.

Parti de la cinquième place sur la grille, Rossi a été bloqué au premier virage et fut relégué au huitième rang. Grâce à de superbes manœuvres, il est rapidement remonté à la quatrième place. Quelques tours plus tard, il s’est débarrassé du pilote Honda Dani Pedrosa, du poleman Marc Marquez (Honda) et du leader du championnat, son équipier chez Yamaha, Jorge Lorenzo, pour prendre les commandes de la course au septième tour ! Equipé des nouvelles gommes hard MICHELIN Power Slicks avant et arrière, l’Italien a maintenu sa position au fil des tours, avant que Marquez ne le prenne en chasse à cinq tours de l’arrivée. Ce duo était en pleine bagarre pour la gagne, quand Rossi a profité d’une petite erreur de Marquez pour remporter une victoire amplement méritée. Marquez peut se consoler avec la première place du championnat.

Quelque 100 000 spectateurs étaient présents dans les tribunes du circuit catalan sous un chaud soleil. La piste a atteint 48°C et, avec un revêtement qui offre peu de grip, les choix de pneumatiques furent décisifs. La majorité des pilotes a choisi des gommes hard à l’avant et à l’arrière pour une meilleure longévité sur les 25 tours de course. Pedrosa a effectué un choix différent avec une gomme medium à l’arrière associée à un pneu hard à l’avant : une combinaison qui lui a permis de monter sur le podium.

La quatrième place est revenue au pilote Suzuki Maverick Viñales, tandis que Pol Espargaro a décroché le First Independent Rider sur sa Yamaha « privée », un résultat impressionnant qui prouve également les performances des gommes medium MICHELIN Power Slicks car l’Espagnol fut l’un des deux seuls à avoir choisi des medium à l’avant et à l’arrière. Cal Crutchlow (Honda) a pris la sixième place devant Andrea Dovizioso (Ducati) et Alvaro Bautista (Aprilia). Danilo Petrucci (Ducati) et Jack Miller (Honda) complètent le top-ten, ce dernier signe son meilleur résultat en MotoGP. Lorenzo n’a pas vu l’arrivée après une collision avec Andrea Iannone (Ducati) au 17e tour. Ce fut le seul crash de la course et pour la seconde épreuve consécutive, aucune chute ne fut imputable aux pneumatiques, ce qui prouve les progrès de Michelin au fil de la saison.

La course s’est déroulée sur une nouvelle configuration de piste après un accident tragique ayant endeuillé le week-end. Pendant la seconde séance d’essais libres Moto2 vendredi, le pilote Espagnol Luis Salom (24 ans) a chuté au Turn 12 et a succombé à ses blessures. Après cet accident, le tracé a été modifié pour des raisons de sécurité. La course s’est déroulée sur la version F1 du circuit avec une chicane au Turn 12 afin d’éviter les lieux de l’accident. Michelin adresse ses plus sincères condoléances à la famille, aux amis et à l’équipe de Luis Salom.

Michelin reste à Montmélo pour une journée d’essais lundi où les dernières évolutions des MICHELIN Power Slicks seront testées et validées par tous les pilotes.

Valentino Rossi – Movistar Yamaha MotoGP :

« Nous étions un peu inquiets car la veille, nous avions connu un petit souci dans l’exploitation du pneu hard. Mais aujourd’hui tout s’est bien passé avec les températures élevées. Je pense que tout le monde a connu un peu de patinage, mais les pneus ont très bien fonctionné et je suis satisfait du résultat. »

Nicolas Goubert – Directeur adjoint, Directeur technique et Superviseur du programme MotoGP chez Michelin Motorsport :

 « Ce fut un week-end difficile pour tout le monde après l’accident de vendredi et je tiens tout d’abord à adresser mes condoléances à la famille et aux amis de Luis Salom. C’est une tragédie. »

« En ce qui concerne la course, nous avions une sélection de pneus qui pouvait couvrir toutes les conditions, mais on ne s’attendait pas à un tel manque de grip. La piste n’offrait que très peu d’adhérence et tous les teams ont dû travailler dur pour tirer le meilleur des machines. Le changement de configuration du circuit a aussi modifié le travail du pneumatique. Pour la course, les températures de piste ont quasiment atteint 50°C, la majorité des pilotes a choisi la nouvelle gomme hard. Malgré un taux d’usure assez élevé, nous sommes satisfaits des performances globales. Valentino a effectué une belle course et quand il a été menacé par Marc, ses pneus étaient encore performants dans les derniers tours pour offrir une fin de course mémorable aux fans. Autre point positif, aucune chute ne fut imputable aux pneus malgré une bagarre intense jusqu’au drapeau à damier. C’est une nouvelle étape franchie pour nous et on travaille dans la bonne direction. Nous avons une séance d’essais lundi où tous les pilotes pourront tester de nouveaux produits. On espère donc recueillir de précieuses informations pour la seconde moitié de saison et des circuits très exigeants. »

michelin

Tous les articles sur : Valentino Rossi