Le Grand Prix d’Allemagne marque le cap de la mi-saison du Championnat du Monde MotoGP 2016 et l’équipe LCR Honda est pleine d’enthousiasme à l’idée que cet événement puisse être une manche fructueuse pour son pilote britannique Cal Crutchlow.

Le natif de Coventry a en effet déjà performé par le passé sur le tortueux circuit du Sachsenring puisqu’il était monté sur le podium en 2013 et qu’il y avait enregistré une solide performance en décrochant la septième place l’année dernière pour le team LCR Honda malgré une lourde chute lors des qualifications.

Après une pause de deux semaines sans course qui a permis à Cal Crutchlow d’effectuer des essais en Malaisie pour Honda et Michelin, le pilote de 30 ans et son équipe sont maintenant impatients de concrétiser les progrès effectués lors des précédents Grands Prix même si le Britannique était parti à la faute fin juin sur une piste détrempée aux Pays-Bas.

Cal Crutchlow: “je m’impatiente déjà de courir ici en Allemagne car le Sachsenring est vraiment un circuit sur lequel j’aime rouler et qui convient plutôt bien à mon style de pilotage. J’y ai d’ailleurs obtenu quelques résultats honorables après de bonnes courses les années précédentes. J’ai donc hâte de reprendre le guidon en espérant que la Honda sera plus compétitive ici que lors des derniers Grand Prix.”

“Je ne cache pas mon excitation à l’idée d’essayer de faire face aux leaders de la catégorie après une épreuve décevante aux Pays-Bas. Ça aura également été une désillusion pour bon nombre de pilotes donc je pense que beaucoup de concurrents ambitionnent de se racheter dimanche en signant une bonne performance.”

“Nous nous sommes rendus à Sepang avec le HRC, et mon chef mécanicien Beefy (Christophe Bourguignon) était également à nos côtés mais nous avons principalement effectué des tests pour Michelin afin d’essayer de nouveaux éléments qu’ils avaient apportés par rapport au nouveau revêtement. J’avais le sentiment que leurs nouveaux pneumatiques allaient dans la bonne direction mais la piste avait quelques soucis avec de l’eau qui suintait même si la température ambiante avoisinait les 40°C. Nous avons bouclé ce que nous avions à faire et nous avons même eu la possibilité de tester quelques nouvelles solutions électroniques pour Honda qui se sont avérées satisfaisantes. C’était gratifiant d’effectuer des essais directement pour ce constructeur car c’est ainsi une marque de confiance qu’ils m’accordent pour développer leurs machines. Au cours des journées passées en Malaisie, la tournure des choses s’est plutôt bien déroulée et nous avons été en mesure de leur fournir des informations concrètes.”

Tous les articles sur : Cal Crutchlow