Meilleur temps absolu de la première journée d’essais libres du GP du Japon Moto2, sur le circuit de Motegi, Thomas Lüthi (Garage Plus Interwetten) a fait très forte impression ce vendredi au pays du Soleil Levant, qui accueille le premier de trois GP de suite.

Quatrième du classement intermédiaire du championnat du monde à quatre courses de la fin, le pilote suisse a ainsi aligné un nombre record de tours très rapides en fin de séance, prouvant par-là que son rythme était déjà très élevé. Cette journée était celle de la grande découverte pour le jeune Espagnol Iker Lecuona (carXpert Interwetten), appelé en début de semaine pour terminer l’exercice 2016; Iker, qui ne connaissait le circuit de Motegi que sur sa console de jeux, a progressé à chacune de ses sorties. Il précède dans la hiérarchie son équipier Robin Mulhauser (carXpert Interwetten).

Frédéric Corminboeuf, le patron de CGBM Evolution, la société qui aligne les deux équipes suisses en GP, tire un bilan positif de cette journée: “Tom a imposé son rythme, il avait déjà été très impressionnant ici l’an dernier lors des deux journées d’essais, nous devons donc confirmer samedi lors des qualifications, puis dimanche, en espérant que la météo reste la même. Lüthi est en mesure de terminer en beauté l’histoire commencée il y a douze mois, lorsqu’il avait détruit ses pneus en quelques kilomètres, avant de tomber. Avec Iker, pas question de prendre des risques: il découvre le circuit, il a tout à apprendre et il est monté en puissance au cours de la journée, en montrant de premières choses très intéressantes cet après-midi; son point faible, que ce soit en championnat d’Europe où il évoluait cette année, comme lors des deux premiers GP qu’il a disputés, ce sont les qualifications. Il se met trop de pression et on va tout faire, samedi, pour que ça se passe de façon beaucoup plus naturelle. Robin est arrivé au Japon avec un léger refroidissement, mais il est très décontracté, il a réussi de fort belles choses ce matin, avant de buter sur un mur cet après-midi. Avec toute son équipe, il doit trouver comment passer les différents caps de la progression à chaque séance.”

Il a dit…

Thomas Lüthi (Garage Plus Interwetten, 1er): “Aujourd’hui, j’ai éprouvé énormément de plaisir. J’ai même rendu nerveux mon équipe technique en ne m’arrêtant pas en fin de séance: sur le bord du muret, mes gars calculaient en permanence la consommation et craignaient que je ne tombe en panne sèche! Mais je me sentais bien, le rythme était très élevé et je tenais absolument à comprendre comment les pneus réagiraient au fil des kilomètres. La journée est très positive, même si nous avons encore à travailler samedi, pour améliorer la balance de la moto.”

Tous les articles sur : Iker Lecuona, Thomas Luthi