Jack Miller et Tito Rabat, les pilotes du Team Estrella Galicia 0,0 Marc VDS n’ont réussi, ni l’un ni l’autre, à terminer un Grand Prix de France émaillé de nombreuses chutes.

Une cruelle désillusion pour l’Australien et l’Espagnol qui pointaient tous les deux dans les points quand leur course s’est prématurément arrêtée sur le mythique circuit Bugatti du Mans. Miller et Rabat n’ont pas été les seuls à aller au tapis. Ils ont été imités par le double champion du monde MotoGP Marc Marquez et les deux stars italiennes, Andrea Dovizioso et Andrea Iannone.

Parti de la dixième-huitième place de la grille, Miller pointait en dixième position quand il a perdu l’avant de sa Honda au 18e tour de course. Avant sa chute, l’Australien avait forte impression alors qu’il est toujours en phase de convalescence depuis ses blessures au pied et à la cheville.

Rabat était lui aussi inconsolable après être allé à la faute au 8e tour. En regain de confiance avec sa Honda, l’Espagnol se bagarrait pour une place dans les points alors qu’il s’était élancé de la dernière place de la grille.

La cinquième épreuve du championnat du monde MotoGP a été remportée par Jorge Lorenzo. Treize pilotes sur vingt-et-un ont franchi la ligne d’arrivée d’un Grand Prix auquel ont assisté 99 053 spectateurs.

Jack Miller : DNF
« C’est une course décevante. J’étais dans le plan défini au cours d’un week-end jusque-là solide, j’attaquais fort et à dix tours de l’arrivée j’ai perdu l’avant dans le virage sept. Je ne faisais rien de plus qu’au tour suivant, je n’étais pas plus vite, j’ai juste heurté une bosse et la moto s’est couchée sous moi. Tout le monde a eu des problèmes de pneu avant aujourd’hui, et je n’y ai pas échappé. »

Tito Rabat : DNF
« Je suis très déçu parce que j’avais fait un bon warm up ce matin et je me sentais bien pour la course. Je venais de doubler Baz et j’allais un tout petit peu plus vite quand j’ai perdu l’avant à l’entrée du virage six. Je suis désolé pour l’équipe et pour moi car je ne sais pas comment j’ai pu faire une telle erreur. »

Michael Bartholemy : Team Principal
« Deux résultats blancs dans la même journée c’est vraiment dur surtout quand nos deux pilotes pouvaient terminer dans les points. Jack pouvait même prétendre à la neuvième place. C’est difficile pour une équipe privée comme la nôtre car nous avons besoin de résultats et cette journée aurait pu nous permettre d’en empocher. Il y a eu beaucoup de chutes aujourd’hui, mais c’est dommage de rentrer à la maison sans avoir rien marqué au compteur. »

Tous les articles sur les Pilotes : Esteve Rabat, Esteve Tito Rabat, Jack Miller

Tous les articles sur les Teams : Marc VDS Racing Team