Au terme de la première journée d’essais libres du Grand Prix d’Espagne qui se dispute ce week-end sur le circuit de Jerez de la Fontera, Cal Crutchlow demeurait positif quant au travail réalisé en compagnie de son équipe technique afin de trouver une base de réglages homogène qui convienne le mieux possible à son style de pilotage.

Le Britannique de 30 ans était crédité du 13ème chrono à l’issue des deux séances de tests du jour, mais ce qu’il faut principalement retenir de cette journée est qu’il aura inlassablement oeuvré en multipliant les réglages de sa Honda RC213V en configuration usine tout en multipliant les possibilités pneumatiques qui s’offraient à lui dans le but d’affiner au maximum son ressenti. Bien qu’il n’ait pas été en mesure d’améliorer significativement son temps dans les dernières minutes de la session de l’après-midi, le natif de Coventry reste confiant pour pouvoir s’immiscer dans le Top 10 demain matin et ainsi s’assurer directement une place en Q2 qui lui laisserait la possibilité de se qualifier à une position honorable sur la grille de départ.

Cal Crutchlow #35 – 13ème (1’41.112)

“À l’entame de la seconde séance d’essais libres, je me sentais plutôt à mon aise au guidon avant que nous ne prenions ensuite la piste avec une machine qui présentait une configuration différente. Mes sensations étaient alors loin d’être optimales. C’est une moto sur laquelle nous avions adopté les réglages utilisés depuis le début de saison contrairement à l’autre machine dont la mise au point s’apparentait fortement à celle de l’an passé et qui me procurait un bien meilleur ressenti. En fin de session, j’ai passé un pneu tendre pour la première fois pour évaluer notre potentiel avec cette gomme mais nous n’en n’avons pas vraiment tiré satisfaction pour diverses raisons.”

“Je pense que j’aurais pu descendre mes chronos si j’avais pris la décision de conserver l’option pneumatique la plus dure, et c’est ce qui semble s’être passé avec les autres pilotes qui ont poursuivi avec les pneus durs. J’ai également le sentiment que nous avons été en mesure de rouler dans un rythme plutôt correct assez tôt dans la journée même s’il y a encore quelques domaines dans lesquels notre marge de progression reste large. Nous savons que nous devrions faire partie du Top 10 et c’est ce à quoi nous allons nous employer demain matin.”

“Nous avons réussi à tenir le planning de travail que nous avions planifié pour aujourd’hui en testant toute une multitude de réglages et les différentes allocations pneumatiques mises à notre disposition. Nous pouvons donc être logiquement satisfaits. Nous ne sommes pas mécontents non plus de ce que nous sommes parvenus à établir même si je pense que nous avons trouvé des solutions qui devraient accroître notre compétitivité. La chose la plus importante maintenant va consister à maintenir la rigueur de travail que nous nous sommes imposés.”