Incontestablement, à Sepang, il y avait Ducati et les autres. La firme de Borgo Panigale n’a cessé de communiquer avant, pendant et après ces essais, en utilisant tous les moyens à leurs dispositions; vidéos, photos, déclarations, etc. De l’autre côté, personne ne s’est exprimé et il n’a d’ailleurs tenu qu’à nous d’en annoncer leur simple présence à l’avance.

Avant même de noter les évolutions aperçues, on peut donc se demander pourquoi cette communication tout azimut de la part des rouges. Mais se poser la question n’apporte pas vraiment de réponse : solide confiance dans leur package 2017 ou, à l’inverse, simple volonté de transparence ? La politique de Ducati observée ces dernières années nous ferait plutôt pencher pour la seconde solution…

Sur le plan technique, les transalpins de Ducati ont également fait preuve de la plus grande imagination, avec de nombreuses solutions essayées :

Boîte mystérieuse sous la selle et pot décalé.
Toutes les GP17 en étaient équipées et en seront équipées avec Jorge Lorenzo et Andrea Dovizioso à partir de lundi. Pour autant, on ne sait pas ce qu’il y a dans la boîte sauf qu’elle n’est pas vide et que ce n’est pas de l’essence, comme l’a indiqué Gigi Dall’igna.

Après sa première plaisanterie, Michele Pirro l’a comparée à une sorte de KERS, non pas au sens premier puisque c’est interdit par le règlement depuis les essais de KTM en 125cc, mais dans le sens où cela leur apporte un avantage : “Nous pouvons dire que c’est notre KERS (rires). Nous n’avons pas malheureusement les ailerons à notre disposition, aussi nous avons eu à chercher un chemin alternatif et pour l’instant nous sommes satisfaits”

spy3

– Roue arrière semi-lenticulaire et roue avant lenticulaire.


Depuis quelques mois, Ducati explore cette voie avec en particulier un cache intégral en carbone recouvrant la roue arrière apparue lors d’une séance d’essais à Misano (les roues 100% en carbone sont interdites en Grand Prix). Puis à suivi l’essai de la roue semi-lenticulaire lors des tests post-GP de valence. Cette fois, ce n’était plus un cache rajouté mais bel et bien la roue qui était conçue ainsi.
Enfin, et c’est une première, on a vu à Sepang une roue avant munie d’un cache intégral en carbone.

– Renflements de carénage.
Apparus sur la moto de Michele Pirro le premier jour, ils viennent se fixer sur le tête de fourche là où étaient les ailerons. De tailles très modérées. Pour le moment.

spy4
spy2

– Acquisition de données par rayon optique.
Un grand classique chez Ducati, l’utilisation de capteurs optiques multi-axes de glissements destinés à mesurer tout un tas de choses, dont les glissements latéraux et la déformation du pneu lors des différentes charges qu’il subit afin étalonner puis régler au mieux le Traction Control.

valence-2016

Toutefois, on peut noter qu’à Sepang, ces deux émetteurs, montés de chaque côté en bout de bras oscillant et qui envoient au sol un petit point rouge, étaient couplés avec un projecteur de lumière beaucoup plus gros monté dans le bas de carénage devant la roue arrière. Il n’y a pas à dire; ça bosse chez Ducati !

ducati

Mais au-delà de toutes ces choses visibles, le plus important reste sans doute le nouveau moteur dont on sait seulement qu’il conserve un V à 90° mais est d’un tout nouveau concept. De prime abord, il semble contenter tout le monde.

Au chapitre des pilotes, Michele Pirro a roulé autant que possible durant les trois journées, c’est-à-dire assez peu à cause de la piste subissant des résurgences d’eau, alors que son compagnon de deux jours, Casey Stoner pourrait faire une apparition lundi avec les pilotes titulaires, d’autant qu’il est tombé en panne d’électronique le dernier jour.

Honda : Comme presque toutes les usines à l’exception de Ducati, il n’y a eu aucune communication.
Shinichi Kokubu, le responsable technique du HRC a reconnu que le travail portant principalement sur un moteur qu’il définissait comme autre chose qu’un Big Bang et, effectivement, de bons yeux pouvaient détecter un incroyable pot d’échappement monté sur une des deux Honda de Hiroshi Aoyama.

honda-1

Un premier document, en provenance de GPone nous laissait entrevoir sa longueur inhabituelle sans en connaître la limite, alors qu’un arrêt dur image effectué dans une vidéo de Peter Mc Laren nous révélait un “sacré tuyau de poêle” ! (voir photo de couverture)
Espérons simplement que cet accord d’échappement ne soit pas utilisé en course, mais seulement destiné à en tester les effets avant de figer les caractéristiques du moteur RC213V 2017 pour la saison…

16177615_10155294465705769_7528769281623657225_o

Yamaha:
Comme chez Ducati, Katsuyuki Nakasuga a ponctuellement utilisé les ailerons pour définir une base de référence avant de s’attaquer à la mise au point du modèle 2017 que l’on nous a promis en grosse évolution.
Pour le moment, on note seulement que le travail semble avoir porté sur la partie centrale de la moto comme l’indique des éléments en carbone non peints, mais cependant non différentiables à l’œil nu des modèles 2016.

yamaha_ali

c3l1hw9umaafcsz

16143397_10155297054630769_8136978536310921802_o

KTM:
Le programme était chargé pour la firme autrichienne, avec pas moins de trois châssis différents. Mais là encore, impossible de noter quoi que ce soit à l’œil nu, vu la rareté des documents.
Mike Leitner a indiqué que les motos comportaient toutes les améliorations apparues une par une lors de ses tests de l’année dernière mais qu’elles restaient fondamentalement les mêmes, surtout en ce qui concerne le moteur. L’aérodynamique n’a pas changé mais on travaille dessus en Autriche.

Mika Kallio: “J’avais trois cadres différents et, en raison de mon style de pilotage, j’en ai trouvé un qui est mieux que ce que nous utilisions à la fin de l’ année dernière. Je pense que nous allons dans la bonne direction  et les chronos se sont aussi améliorés.”

Les principaux domaines à améliorer sont encore l’adhérence du pneu arrière, le passage en courbe, la stabilité au freinage et celle en sortie de virage. C’est-à-dire tout !
Mike Leitner en est conscient, tout comme il s’attend à ce que Bradley Smith et Pol Espargaro souffrent cette année, mais cela fait partie du jeu.

Une nouvelle wild card est décidée pour un Mika Kallio qui a souffert de forte fièvre tout au long de ces trois jours d’essais, sans que l’on sache encore où.

16178783_10155294465700769_286008207360534586_o

Suzuki et Aprilia:
Aucune information n’a filtré de la part de Takuya Tsuda et Mike Di Meglio et aucune modification n’a été décelée sur les rares photos disponibles.

16177661_10155294466225769_8414622289840090768_o
16251559_10211395710597837_1409725536775207685_o

Rendez-vous lundi matin pour les premiers chronos de la saison et des photos plus détaillées !

Crédits photos: Crash.net, GPone, Peter Mc Laren, MotoGP.com, Ducati