Troisième aux Pays-Bas et à Valence l’an dernier, le pilote du team Sky VR46 de Valentino Rossi va devoir nettement progresser cette année s’il veut faire partie de l’équipe en Moto2 par la suite. Il n’a terminé que dix-septième du championnat avec 63 points, contre par exemple 319 à Brad Binder. En 2015, il avait fini dix-neuvième avec 35 points, contre 260 au vainqueur Danny Kent. 

Migno en est déjà à sa troisième saison de Moto3 et il vient de fêter ses vingt-et-un ans il y a une dizaine de jours. En 2017 il devra non seulement obtenir de bons résultats, mais également être plus régulier, comme il l’a expliqué à gpone.com.

« En Moto3 les courses sont très disputées dès le premier tour et le groupe en bagarre pour le podium est souvent composé de nombreux pilotes. Il n’est pas facile de rester à l’avant constamment. La victoire est le résultat du travail qui commence lors des essais et se solidifie le dimanche en course. Vous devez travailler bien sûr chaque détail. Pour rester devant, il n’y a pas de règles ou de secrets cachés, sauf … aller vite ! Vous devez toujours être rapide pour faire partie du groupe de tête, bien que pour obtenir la victoire, vous n’avez pas toujours à partir de la première ligne. Ce qui compte, c’est le rythme de la course et l’attitude qui commande le respect pendant la bataille.

migno

Andrea plus jeune (photo archives familiales)

« Je m’entraîne beaucoup en hiver, encore plus que pendant la saison. Comme chaque année, 2017 sera difficile et, malgré le fait que le champion en titre Brad Binder soit allé en Moto2, le niveau de la concurrence sera de nouveau élevé dans ce championnat. Je dois être plus rapide dans les courses où il pleut. Dans ces conditions humides, je dois m’améliorer et c’est l’aspect sur lequel je veux me concentrer. J’ai travaillé dur et je me sens prêt pour le défi. En Moto3, le niveau de KTM, Honda et Mahindra est vraiment similaire. Disons simplement que chaque moto a un caractère particulier où il excelle, et d’autres où il peut être amélioré, mais globalement la performance est égale.

cztniirwgaadqcz

(Andrea et ses collègues de la VR46 Racing Academy (photo Sky Racing Team VR46)

« Je préfère travailler avec une équipe où vous pouvez respirer une atmosphère professionnelle qui est en même temps agréable et décontractée. Lorsque vous avez ces conditions, vous pouvez bien faire. Cela s’est déjà passé l’année dernière plusieurs fois et peut être répété. J’aime sentir une atmosphère d’harmonie avec les gens autour de moi et mon but est d’être constamment concurrentiel. »

Tous les articles sur les Pilotes : Andrea Migno

Tous les articles sur les Teams : SKY Racing Team VR46