Après un début de saison laborieux, sans le moindre point marqué au Qatar, en Argentine et au Texas, le pilote de la Kalex de l’Italtrans Racing Team a jailli tel un diable de sa boîte pour remporter le Grand Prix d’Italie, puis terminer deuxième à Barcelone. Il franchissait ce dimanche à Assen la ligne d’arrivée en troisième position.

Il était rapidement rétrogradé à la quatrième place pour avoir coupé la dernière chicane, la troisième marche du podium étant attribuée à Takaaki Nakagami.

Le seul problème avec cette décision était que le Japonais était rentré en force à l’intérieur de l’Italien (photo ci-dessus), et Pasini n’avait pas le moindre espace disponible pour tourner normalement, étant donc contraint de couper la chicane (photo ci-dessous).

La décision de la Direction de course de le rétrograder lui plaisait donc modérément, même s’il l’acceptait.

Le dimanche soir, Mattia Pasini déclarait « Je suis très heureux car après un week-end qui n’a pas été facile en raison des conditions météo, dimanche nous avons été très forts. Nous avons fait une excellente course et j’ai joué jusqu’au bout la victoire.

« À mi-distance, je me suis trompé en passant une vitesse, ce qui m’a fait perdre le contact avec le groupe principal, mais j’ai réussi à compenser et à le rejoindre.

« En ce qui concerne le dernier tour, je respecte la décision de la Commission, bien que je ne la partage pas. Je suis désolé de ne pas être sur le podium, mais ce sont les courses. Nous ferons mieux le week-end prochain en Allemagne. »

Puis quelqu’un l’a persuadé d’adopter une formule plus diplomatique, et de supprimer ce qui aurait pu passer pour une critique. Pasini reformula donc le lendemain sa déclaration en « Je suis désolé pour la dernière chicane. La Direction de course a pris une décision correcte. »

Source partielle : motograndprix.motorionline.com

Photos © Dorna TV