Après les émotions du MotoGP nous ayant livré une pole-position tricolore avec le double Champion du Monde de Moto2 Johann Zarco, c’était au tour de ses anciens collègues de se lancer dans la mêlée. Un élan retardé en raison des conditions de piste, qu’il fallait vérifier après l’explosion du moteur Aprilia de Sam Lowes, un autre ancien de la catégorie qui ne s’en était aussi pas mal sorti. Nous avions laissé les protagonistes avec une domination de Morbidelli. Sur une piste allant vers le séchant, le leader actuel du championnat allait-il confirmer après avoir dominé sur le sec et le mouillé ?

En attendant le verdict, voici la situation au chronomètre :

#DutchGP Moto2 2016

2017

FP1 1’38.375 Takaaki Nakagami (voir ici)  1’38.492 Tom Lüthi
FP2 1’37.962 Tom Lüthi (voir ici)  1’38.061 Franco Morbidelli
FP3 1’37.427 Johann Zarco (voir ici)  1’52.973 Franco Morbidelli
Qualification 1’37.954 Tom Lüthi (voir ici)
Warm up 1’38.033 Takaaki Nakagami (voir ici)
Course Nakagami, Zarco, Morbidelli (voir ici)
Record 1’36.346 Zarco 2015

 

Avant cela, on apprenait le forfait de Xavier Vierge à cause d’un pouce gauche fracturé après sa violente chute de ce matin avec sa Mistral610. Les commissaires, quant à eux, faisaient le maximum pour rendre la piste aux motos.

Les fauves lâchés, c’est en slick que beaucoup décidaient de tenter leur chance d’entrée. A peine cinq minutes étaient écoulées que Bagnaia s’offrait une chute spectaculaire en tombant lourdement tête la première sur le bitume batave. Le pilote VR46 se relevait néanmoins de sa mésaventure.

Loin de ces péripéties, Alex Marquez et Franco Morbidelli avaient déjà commencé leur duel. Le frère de qui vous savez menait alors avec un 1’42.425. Mais l’Italien promis au MotoGP répliquait avec un 1’41.320 convaincant mais insuffisant puisque l’équipier annonçait un 1’41.480 !

Sandro Cortese chutait lourdement et détruisait sa Suter au virage 15.  Un virage qui fera aussi le malheur d’un Baldassarri qui tombait très violemment. Si fort que le drapeau rouge était déployé sans tarder, après un quart ‘heure d’exercice qui laissait Morbidelli leader en 1’40.434.

Pendant de longues minutes Assen a retenu son souffle avant de se détendre un peu en apprenant que le pilote Forward était conscient. Il a été ensuite évacué par l’ambulance.

Après de longues minutes d’interruption, le show recommençait et, à peine relancé, Pasini et Navarro s’accrochaient dans le virage 5. Mais, clairement, la piste était définitivement sèche, ouvrant un nouveau chapitre dans cette qualification à rebondissements.

Alex Marquez signalait les meilleures conditions de la piste en 1’38.938 devant Nakagami, Morbidelli et Oliveira. Quartararo était aussi heureux d’oublier les plaques d’humidité en pointant douzième. Mais c’est bien Nakagami qui renaissait de ses cendres, se souvenant tout à coup de sa victoire batave de l’an dernier. Le Japonais mettait la référence à 1’38.709.

Mackenzie nous rappelait que la liste des chutes n’était pas close au moment d’aborder le dernier quart d’heure. Pasini lui donnait l’écho en tombant pour la seconde fois dans cette séance. Lecuona, de son côté, montrait que le virage 15 était décidément très peu indulgent.

Tout à son effort pour décrocher le meilleur temps, Alex Marquez tombait au virage 5 et s’empressait de se relever pour ramener sa machine au stand et être présent pour les cinq dernières minutes. Car devant, les lignes étaient en mouvement: Morbidelli en 1’38.520 menait devant Lüthi, Oliveira et Nakagami.

En vue du drapeau à damiers, les quatre premiers étaient réunis en 95 millièmes. Morbidelli donnait un dernier coup de collier pour s’offrir sa quatrième position de pointe de l’année. Nakagami et Lüthi complètent la première ligne alors que la seconde est commandée par la KTM d’Oliveira. Mais la sensation des dernières secondes s’est appelée Quartararo, billant cinquième devant Simeon, Pasini et Alex Marquez, grand perdant de l’échéance. Schrotter et Axel Pons complètent le top 10.

Résultats des qualifications :

1. Franco Morbidelli ITA EG 0,0 Marc VDS (Kalex) 1m 38.468s
2. Takaaki Nakagami JPN IDEMITSU Honda Team Asia (Kalex) 1m 38.569s
3. Thomas Luthi SWI CarXpert Interwetten (Kalex) 1m 38.583s
4. Miguel Oliveira POR Red Bull KTM Ajo (KTM) 1m 38.615s
5. Fabio Quartararo FRA Pons HP40 (Kalex) 1m 38.896s
6. Xavier Simeon BEL Tasca Racing Scuderia Moto2 (Kalex) 1m 38.931s
7. Mattia Pasini ITA Italtrans Racing Team (Kalex) 1m 38.934s
8. Alex Marquez SPA EG 0,0 Marc VDS (Kalex) 1m 38.938s
9. Marcel Schrotter GER Dynavolt Intact GP (Suter) 1m 38.965s
10. Axel Pons SPA RW Racing GP (Kalex) 1m 39.136s
11. Dominique Aegerter SWI Kiefer Racing (Suter) 1m 39.157s
12. Hafizh Syahrin MAL Petronas Raceline Malaysia (Kalex) 1m 39.160s
13. Francesco Bagnaia ITA SKY Racing Team VR46 (Kalex) 1m 39.275s
14. Luca Marini ITA Forward Racing Team (Kalex) 1m 39.300s
15. Simone Corsi ITA Speed Up Racing (Speed Up) 1m 39.442s
16. Isaac Viñales SPA BE-A-VIP SAG Team (Kalex) 1m 39.522s
17. Brad Binder RSA Red Bull KTM Ajo (KTM) 1m 39.523s
18. Yonny Hernandez COL AGR Team (Kalex) 1m 39.545s
19. Jorge Navarro SPA Federal Oil Gresini Moto2 (Kalex) 1m 39.545s
20. Jesko Raffin SWI Garage Plus Interwetten (Kalex) 1m 39.602s
21. Remy Gardner AUS Tech 3 Racing (Tech 3) 1m 39.780s
22. Augusto Fernandez SPA Speed Up Racing (Speed Up) 1m 39.958s
23. Andrea Locatelli ITA Italtrans Racing Team (Kalex) 1m 40.469s
24. Tetsuta Nagashima JPN Teluru SAG Team (Kalex) 1m 40.575s
25. Stefano Manzi ITA SKY Racing Team VR46 (Kalex) 1m 40.613s
26. Khairul Idham Pawi MAL IDEMITSU Honda Team Asia (Kalex) 1m 40.721s
27. Iker Lecuona SPA Garage Plus Interwetten (Kalex) 1m 41.334s
28. Edgar Pons SPA Pons HP40 (Kalex) 1m 41.391s
29. Lorenzo Baldassarri ITA Forward Racing Team (Kalex) 1m 41.554s
30. Tarran Mackenzie GBR Kiefer Racing (Suter) 1m 42.032s
31. Sandro Cortese GER Dynavolt Intact GP (Suter) 1m 45.195s
Xavi Vierge SPA Tech 3 Racing (Tech 3) No Time

 

 

Tous les articles sur les Pilotes :

Tous les articles sur les Teams :